La liberté de penser par soi-même n'existe plus à Concordia

La liberté de penser par soi-même n'existe plus à Concordia

mar, 17/07/2018 – 07:15
Posté dans :
6 commentaires

C'est ce que soutient l'étudiante à la maîtrise Terry Newman qui témoigne de façon crue sur la crise qui gangrène Concordia.

Voici la ou les sources de cet article : QuilletteVoici la source de la photo : Jeangagnon, WikipediaCC BY-SA 3.0

Terry Newman s'est déjà fait apostropher lors d'une discussion suivant la projection d'un documentaire portant sur le quotidien d'une petite fille de six ans atteint de surdité. Ce film documentaire avait été projeté dans le cadre d'un cours intitulé Representations of Minorities in Documentary Film, un choix académique qui n'allait pas manquer de susciter des prises de bec entre les étudiants.

La censure s'impose d'elle-même

Prenant la parole, Mme Newman a osé affirmer que « les parents [d'enfants handicapés] devraient faire leur possible afin de simplifier la vie de leurs rejetons ». C'est à ce moment qu'un étudiant s'est mis à éructer : « Tu perçois les choses de cette façon parce que tu es blanche, cisgenre, non handicapée et privilégiée ! »

Regardant vers le bas de l'amphithéâtre, afin d'identifier son interlocuteur, elle finit par apercevoir une silhouette de dos qui n'a, manifestement, pas l'intention de la regarder dans les yeux. Levant la main, en tentant d'obtenir un droit de réplique, Terry Newman se bute à un professeur qui ignore tout simplement sa requête. Le professeur détourne les yeux et la discussion reprend de plus belle, comme si de rien n'était.

Une véritable épidémie

Loin de s'apitoyer sur son propre sort, Terry Newman explique que ce genre de réaction violente est monnaie courante un peu partout à l'Université Concordia.

Elle en a pour preuve l'incroyable déclaration publique de son directeur de programme, qui, en plein milieu d'un séminaire, a affirmé qu'il avait décidé d'abandonner la philosophie comme discipline d'enseignement parce qu'il s'agit d'un domaine d'étude dominé par de « vieux hommes blancs racistes ». Toute la classe s'est mise à rire en guise d'approbation, nous explique-t-elle.

Elle précise que c'est monnaie courante de rabaisser tous les philosophes blancs, tout ça parce qu'ils seraient des racistes invétérés et des misogynes. Peu importe à quelle époque ils ont œuvré et le niveau de génie caractérisant leur pensée. Bref, tous les grands philosophes, de tous les temps, ne sont qu'une bande de vieux racistes blancs et leurs œuvres devraient être brûlées.

Terry Newman estime que nous vivons dans une société où il est interdit de penser par soi-même, alors que la « gauche radicale » s'invite dans tous les débats afin de jouer à la police de la pensée.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?