Justin Trudeau blague sur les djihadistes de retour au pays

Justin Trudeau blague sur les djihadistes de retour au pays

jeu, 01/11/2018 – 08:10
Posté dans :
1 commentaire

Durant une assemblée publique, un intervenant lui a demandé comment il allait assurer la sécurité des Canadiens.

Source : YouTube (23:00 à 26:25) / Photo : Mohammad Jangda, Flickr, CC BY-SA 2.0

Lors d'une assemblée publique tenue à Hamilton mercredi, le premier ministre Justin Trudeau a dû répondre à une question d'un intervenant concernant le retour des djihadistes au pays. En effet, l'intervenant a demandé au premier ministre comment il allait faire pour s'assurer que les Canadiens sont en sécurité.

Dans un premier temps, M. Trudeau a fait une blague : « J'ai passé la partie d'une année comme bouncer, mais ça ne fait d'aucune façon de moi un quelconque expert en sécurité », a-t-il lâché, avant de dire qu'il prenait ses conseils de véritables experts en sécurité. Ensuite, sur un ton plus sérieux, il a voulu rassurer tous les Canadiens : « Nous sommes très vigilants et prenons nos responsabilités de maintenir les Canadiens en sécurité […] et nous ne ferons jamais de compromis à ce sujet », a-t-il déclaré.

M. Trudeau a fait mention des 60 djihadistes de retour au pays qui, selon ses dires, seraient surveillés de près par les agences telles que la GRC ou le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), sans toutefois apporter davantage de précisions à ce sujet.

Rappelons que dans une entrevue à CTV en décembre, M. Trudeau avait dit que les djihadistes de retour au pays pouvaient s'avérer une force pour la communauté : « Nous savons qu'en fait, quelqu'un qui s'est engagé dans cette idéologie haineuse et s'en est détourné peut être une voix extraordinairement puissante pour prévenir la radicalisation chez les générations futures et les jeunes dans la communauté », avait-il dit.

La question du retour des djihadistes est revenue à plusieurs reprises en chambre à Ottawa, les conservateurs accusant les libéraux de mettre à mal la sécurité des Canadiens. Alors qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni on parle de tuer les djihadistes avant même qu'ils soient de retour au pays, au Canada, on préfère les réintégrer à la société. Le chiffre de 60 avancé par le premier ministre et le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, date de 2015.

Commentaires

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.