L'ONU félicite l'Arabie saoudite pour ses droits de la personne

L'ONU félicite l'Arabie saoudite pour ses droits de la personne

mer, 07/11/2018 – 18:00
Posté dans :
4 commentaires

Ce n'est ni une « fake news » ni une farce : lundi dernier, des délégués de l'ONU ont louangé le royaume islamiste. À lire.

Voici la ou les sources de cet article : UN Watch #1#2#3, ONU et TwitterVoici la source de la photo : Kremlin, CC BY 4.0

Ceux qui croient encore que l'ONU est une boîte bourrée de diplomates sérieux, responsables, éclairés et réfléchis doivent lire ce qui suit : l'Arabie saoudite a reçu des félicitations de la part de délégués de l'ONU pour son dossier en matière de droits de la personne. La nouvelle a été rapportée par Hillel Neuer, de l'organisme UN Watch.

C'est que lundi dernier, le bilan du royaume saoudien était passé en revue par un panel de l'ONU lors d'un processus appelé « examen périodique universel » (EPU), qui a lieu tous les cinq ans pour chaque État membre. Or, sur les 96 délégués qui ont pris la parole au nom de leur pays respectif, 75 ont félicité l'Arabie saoudite pour son dossier en matière de droits de la personne.

Voici quelques exemples des brillantes perles métaphoriques prononcées par les délégations présentes :

  • Venezuela : « Nous félicitons l'Arabie saoudite pour [avoir permis] l'émancipation des femmes ».
  • Pakistan : « Nous saluons les efforts [déployés par l'Arabie saoudite] pour autonomiser les femmes et promouvoir l'égalité des sexes ».
  • Palestine : « Nous pensons que l'Arabie saoudite accorde une grande importance aux droits de l'homme [...] ».
  • Jordanie : « Le gouvernement saoudien a fait des droits de l'homme l'une de ses principales priorités ».
  • Chine : « Nous saluons l'Arabie saoudite pour [...] ses efforts dans le domaine du développement économique et social [...] ainsi que pour sa réforme judiciaire et sa lutte contre la corruption ».

Mardi, ce fut au tour de la Chine de « comparaître » devant le comité. Sans surprise, l'Arabie saoudite lui a renvoyé l'ascenseur en la saluant pour son « ouverture [...] aux cultures, aux religions et aux civilisations ».

Rappelons qu'en juin dernier, l'État islamiste a été élu au Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes. Comble du ridicule, le royaume siège à deux autres comités des Nations unies créés expressément pour les femmes : la Commission de la condition de la femme (depuis avril 2017) et le Conseil d'administration d'ONU-Femmes (depuis avril 2018). Ces nominations ont toutes soulevé des critiques, auxquelles l'ONU est toutefois restée sourde.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Ces pays ci-haut mentionnés, vivent dans la plus perverse hypocrisie. L'État Islamiste a réussi à s'infiltrer à l'ONU et les femmes à deux comités des Nations Unis. Je comprends les USA ne veulent plus y faire parti et le Canada à Trudeau....bien lui....ça doit faire son affaire car il renierait n'importe qui afin de parvenir à ses fins personnels. Quelles belles exemples: la Chine, le Pakistan, la Palestine, la Jordanie et pour finir le Venezuela. Tous des pays corrompus où les dirigeants ne respectent même pas leurs populations car nous les retrouvons chez-nous et il y a toujours des causes à cette migration. À voir ce melting pot, la crédibilité de l'ONU et des Nations Unies laissent à désirer.