Un projet de loi pour préserver la langue des Québécois

Un projet de loi pour préserver la langue des Québécois

mer, 07/11/2018 – 21:15
Posté dans :
2 commentaires

Selon le Bloc québécois, toute personne voulant obtenir la citoyenneté canadienne au Québec devrait maîtriser le français.

Voici la ou les sources de cet article : Le Devoir, Parlement du Canada et Chambre des communesVoici la source de la photo : Courtoisie

À l'instar de la Coalition avenir Québec (CAQ), le Bloc québécois (BQ) a bien l'intention de protéger la langue française en terre québécoise. Le 1er novembre dernier, Mario Beaulieu, le chef intérimaire du BQ, a déclaré qu'il était « plus que temps qu'au Québec, qui a été reconnu comme une nation à la Chambre, ce soit une connaissance suffisante du français qui permette d'obtenir la citoyenneté ».

C'est dans cette optique que M. Beaulieu s'est adressé à la Chambre des communes pour présenter le projet de loi C-421, c'est-à-dire la Loi modifiant la Loi sur la citoyenneté (connaissance suffisante de la langue française au Québec).

Le français, la pierre angulaire du peuple québécois

Le chef intérimaire bloquiste a tenu à souligner que la « langue française est une caractéristique fondamentale définissant les Québécois comme peuple ». M. Beaulieu est donc d'avis que l'adoption du projet de loi est une mesure nécessaire pour assurer l'épanouissement et l'avenir de la langue française au Québec.

Selon lui, beaucoup de Québécois sont actuellement préoccupés par la francisation des nouveaux arrivants. Il a ajouté que le projet de loi C-421 n'était « pas plus coercitif que ce qui existe déjà, parce qu'on exige déjà la connaissance d'une des deux langues officielles pour avoir la citoyenneté canadienne ».

La langue française est en danger

À l'extérieur du cadre politique, Impératif français s'inquiète également de la situation du français au Québec. Pour corriger le tir, l'organisme culturel a demandé à la CAQ de s'engager à « refranciser le système scolaire de langue française en rectifiant la place de l'anglais à tous les niveaux d'éducation, de la prématernelle à l'université et à la recherche scientifique ».

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?