La prochaine élection portera sur la liberté, prédit M. Scheer

La prochaine élection portera sur la liberté, prédit M. Scheer

lun, 12/02/2018 – 18:50
Posté dans :
1 commentaire

Dans un discours, le chef du Parti conservateur a notamment reproché à Justin Trudeau de réprimer la liberté d'expression.

Source : YouTubePhoto : CC0

Le 9 février dernier, le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a prononcé un discours dans lequel il a estimé que le débat n'était plus entre la gauche et la droite. Désormais, le « choix consiste à déterminer si le Canada continuera d'être un pays libre et ouvert, ou si les Canadiens vivront leur vie en craignant de dire ce qu'ils pensent, en regardant constamment par-dessus leur épaule », a-t-il déclaré.

Pour atteindre cet objectif, M. Scheer a estimé que les conservateurs devaient reprendre les batailles qu'ils ont menées dans les dernières décennies et enseigner leurs valeurs à une nouvelle génération de Canadiens. Cela est d'autant plus nécessaire, selon lui, car le premier ministre actuel, Justin Trudeau, semble n'avoir retenu aucune leçon du passé.

À titre d'exemple, M. Scheer a reproché à Justin Trudeau de creuser des déficits monstres, de traiter les petits entrepreneurs comme s'ils étaient des fraudeurs, de se rapprocher de régimes dictatoriaux et de réprimer la liberté d'expression pour conforter les sentiments des gens.

« Le conservatisme met l'accent sur l'individu et la liberté politique, le libre-échange, les bénéfices universels d'une économie libre », a lancé M. Scheer. Il a souligné qu'un gouvernement se devait de garder les impôts et les dépenses sous contrôle. « Nous comprenons aussi l'importance de familles et de communautés fortes, du patriotisme et de la tradition », a-t-il précisé, en ajoutant plus tard qu'il fallait être fier de notre héritage de notre histoire plutôt que d'en avoir honte et de s'excuser sans cesse.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Aux prochaines élections, j'espère que les citoyens canadiens se souviendront des périodes de noirceurs à la façon Trudeau. Jamais un Pm canadien n'a autant délaissé, réprimé, muselé, floué ses citoyens. Même Duplessis, en période de noirceur n'a fait autant de grabuge. Il pourra dire, toutefois, qu'il a mit les Québécois à genoux, s'est servi à volonté dans la caisse et l'a mise dans le rouge pour les générations futures. Il a imposé sa dictature car coûte que coûte, il voulait parvenir à ses fins. Pas sûr quand il reliera son histoire lui et sa famille en seront très fiers car on reconnaît un " grand homme " par ce qu'il a laissé sur son chemin de vie politique et par le bien être de ses citoyens.