Stéphanie Vallée défend le niqab et la burqa

Stéphanie Vallée défend le niqab et la burqa

sam, 12/05/2018 – 13:10
Posté dans :
11 commentaires

Face aux critiques de l'opposition, elle a affirmé qu'il y avait un « respect » de la liberté de religion au Québec.

Sources de l'article : Assemblée nationale et Le DevoirSource de la photo : Hans, CC0

La Coalition Avenir Québec (CAQ) et le Parti québécois (PQ) n'ont décidément pas été impressionnés par les mesures que compte prendre la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, pour rétablir l'article 10 de la loi 62 sur la neutralité religieuse. Cet article stipule que la prestation et la réception de services publics doivent se faire « à visage découvert ».

Jeudi en chambre, la députée du PQ, Agnès Maltais, a parlé de « patate chaude » que la ministre allait laisser à des gestionnaires non élus. « Pourquoi est-ce qu'elle n'a pas réglé les choses avant de quitter l'Assemblée nationale, comme elle nous l'avait promis ? », a-t-elle posé comme question à la ministre, qui a qualifié de « cheaps » les propos de la députée du PQ.

Rappelons que Mme Vallée a dévoilé cette semaine les lignes directrices suivantes pour qu'une demande d'accommodement religieux puisse être faite :

  • La demande doit résulter de l'application de l'article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne, qui interdit la discrimination, notamment selon la religion.
  • La demande doit être considérée comme sérieuse, sincère et raisonnable.
  • L'accommodement demandé doit respecter le droit à l'égalité entre les femmes et les hommes et accorder aux gens le droit d'être traités sans discrimination.
  • L'accommodement demandé doit permettre à l'État de demeurer neutre.
  • Le demandeur a collaboré à la recherche d'une solution.

Ainsi, sur la question du niqab et de la burqa, que pourfendent les deux principaux partis de l'opposition, Mme Vallée s'est empressée de dire qu'« il y a un respect des libertés individuelles, [...] des droits protégés par nos chartes et [...] de la liberté de religion ».

Ce n'est toutefois pas l'avis de la députée de la CAQ Nathalie Roy qui a déploré que le gouvernement soit prêt à ouvrir la porte à ces signes religieux.

La ministre Vallée n'a visiblement pas aimé être jugée défavorablement par les deux députées et elle en a profité pour critiquer leur position sur la question du voile, même après que Mme Maltais et Mme Roy eurent cité le premier ministre qui a lui-même désapprouvé ces signes religieux.

En janvier 2014, alors chef de l'opposition libérale, Philippe Couillard avait en effet tenu des propos sévères sur le voile : « Nous considérons que le port [du niqab, du tchador et de la burqa] par [les femmes] est l'instrumentalisation de la religion pour des fins d'oppression et de soumission », avait-il dit.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Comme le gouvernement ne change pas, ne changera pas et continue la "dite" ouverture à l'autre au point d'oublier le "nous autres", c'est à nous de changer ce gouvernement.

Tous les musulmans doivent se conformer a nos lois . Regarder se qui se passe en France et je suis sur que ca va devenir comme ca au Canada si nos gouvernement n`arrête pas de les faires entrer .

Qui change de pays, prend la couleur du pays qui les a accueilli. Comme à Rome, vivons comme les Romains. Il n'y aurait pas de confusion si le PLQ dont Mme Vallée qui en fait partie se tenait debout. Ils marchent tous sur des oeufs pourquoi? Parce qu'ils n'ont pas la force politique d'établir des balises claires. Il fallait les mettre en place dès l'arrivée des immigrants. Maintenant, même certaines Québécoises de souche optent pour le voile. Pas assez de montrer vraiment ce qu'elles sont, elles nient leurs origines. Nous, les femmes au Québec, depuis les années 60, ont se bat pour nos droits et libertés. Avec ce genre de débat, tout est à refaire avec des batailles de tissus qui ne desserrent que des femmes de confession musulmane. Si elles pensent que ça facilite la communication...tant mieux pour elles car ce n'est pas mon avis. Qu'elles aillent se cloîter chez-eux et soumises à leurs maris. Au Québec c'est une société laïque et cette communauté le savait au point de départ.

La société est pluraliste que cela vous plaise ou non . C'est à dire qu'elle est diversifiée culturellement. Il y a des laïcs qui cherchent à exclure, il y a des laïcs qui cherchent à inclure , il y a des athées, des agnostiques , des croyantEs non pratiquantEs et des pratiquantEs. Alors non Mme la société n'est pas que laïque.

Il n'est pas nécessaire d'entretenir la confusion au sujet du voile islamique. La confusion ne fait que mener à l'auto-racisme. Je demande aux musulmanes de faire un choix: pour ou contre. On ne peut pas changer de casquette selon ses humeurs du moment. Je suis moderniste ou réactionnaire selon ceci cela ou autre chose.

Mais de quelle confusion parlez vous ? Visiblement c'est vous qui êtes confus en ne comprenant pas les diverses déclinaisons du hidjab . Et ça ne vous regarde pas les raisons pour lesquelles ces femmes le portent . On appelle cela une démocratie moderne pluraliste et une Société de Droits où tout le monde est égaux en Droits et où la liberté de conscience et d'expression est protégée par les tribunaux .

Le voile islamique n'a rien à voir avec la liberté de religion. Le Coran n'impose pas le port du voile. Les femmes doivent faire un choix net: symbole d'oppression ou droit, pas les deux en même temps. Ici, nous sommes au Québec, pas au Yémen ou en RAU.

Le Coran n'oblige pas mais il suggère. Et s'il peut être perçu dans certains pays comme un symbole de soumission, il n'est surtout pas que cela . On peut s'assurer qu'à la lumière de votre commentaire, que vous n'avez pas souvent discuté avec des femmes portant le hidjab. Il peut être porté pour des raisons sociales diverses. Je vous suggère l'essai Les monologues du voile de Kenza Benis.

Votre réponse s’inscrit dans la bien pensance de ceux qui défendent le choix des porteuss de voiles- tout genre confondus. Non l’islam ne dicte pas ni ne suggère le port du voile. Comme dans toutes les religions, l’islam veut des vetements décents en public. Les voiles sont d’origine culturelle et non cultuelle. Ce n’est qu’á partir de 1979 et la révolution islamique iranienne que le voile est devenu obligatoire en Iran et qu’il s’est exporté avec les visées islamistes des Iraniens d’abord puis de l’Arabie et autre Qatar. Le voile aujourd’hui est un marqueur de l’avancée de l’islmisme de par le monde. Il ne peut donc pas être simplement confondu avec un fichu qu’une femme choisit ou non de porter. Le voile est un accoutrement hautement politique et les femmes qui choisissent de le porter, surtout dans les pays occidentaux ne peuvent plaider l’ignorance. Les voilées bafouent le droit de toutes les femmes, l’islamise étant la plus misogyne et meurtrière des doctrines.