Réfugiés syriens et migrants illégaux

Depuis 2011, la guerre en Syrie ensanglante un Moyen-Orient toujours plus instable. Des centaines de milliers de gens sont morts et la paix semble encore lointaine. Dans ce contexte, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a accueilli des dizaines de milliers de réfugiés syriens dès son élection en novembre 2015.

En novembre 2016, Donald Trump a été élu président des États-Unis avec un discours plus dur que son prédécesseur, Barack Obama, sur les réfugiés, les migrants illégaux et les terroristes. Craignant la déportation, des milliers de gens ont traversé et continuent de traverser illégalement la frontière canado-américaine. La plupart entrent au pays par le Québec. Loin d'agir contre eux, M. Trudeau a même déclaré dans un tweet en janvier 2017 que le Canada était ouvert à ceux qui fuyaient « la persécution, la terreur et la guerre. »