Bonnes et mauvaises nouvelles pour Bombardier

Bonnes et mauvaises nouvelles pour Bombardier

ven, 11/03/2017 – 05:17
Posté dans :
0 commentaire

L'avionneur québécois a reçu une nouvelle commande, mais il a essuyé des pertes de 117 millions US au troisième trimestre.

Sources : La Presse, Le Devoir et Radio-CanadaPhoto : Graham Hughes, Archives La Presse canadienne

La compagnie Bombardier a annoncé jeudi matin qu'elle avait obtenu d'un client européen non identifié une commande de 61 appareils de la C Series. L'avionneur québécois obtiendrait 4,8 milliards US pour la livraison de ces 61 appareils.

Québec s'est évidemment réjoui de cette nouvelle : « Aujourd’hui, il y a une bonne nouvelle qui reflète déjà les conséquences du partenariat qui a été établi. Un joueur européen qui envoie une lettre d’intention par rapport au C Series. Conséquemment, ce sont des avions qui seraient construits à Mirabel, donc c’est une bonne nouvelle pour les travailleurs du Québec », a expliqué la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade.

Cette nouvelle vient mettre un peu de baume sur les plaies de l'entreprise québécoise, qui a aussi annoncé ne pas être en mesure de livrer trente appareils de la C Series en 2017 en raison d'un problème dans la réception de moteurs en provenance de Pratt & Whitney. À la place, elle en livrera entre 20 et 22.

Autre mauvaise nouvelle : les pertes de Bombardier s'accumulent. Alors qu'elles étaient de 94 millions US l'an dernier à pareille date, elles sont de 117 millions US cette année. En outre, le niveau des liquidités de l'entreprise, suivi de près par les analystes, a baissé de 495 millions de dollars US.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.