Budget 2018 – Les déficits monstres se poursuivent

Budget 2018 – Les déficits monstres se poursuivent

mar, 27/02/2018 – 22:30
Posté dans :
0 commentaire

Le fédéral prévoit un déficit de 18,1 milliards pour l'année 2018-2019. La dette canadienne, elle, a atteint 30,4 % du PIB.

Sources : Radio-Canada #1, #2 et La PressePhoto : CC0

Le gouvernement Trudeau prévoit un déficit de 18,1 milliards pour l'année 2018-2019 et de 12,3 milliards pour 2022-2023. La dette canadienne, quant à elle, a atteint 651,5 milliards, ou 30,4 % du PIB. C'est ce qui ressort, entre autres, du budget Morneau déposé mardi à la Chambre des communes.

Sur le plan fiscal, le budget prévoit une augmentation de la taxe sur le tabac de 1 $ par cartouche et une « réduction de la déduction accordée aux petites entreprises avec des revenus de placement passif ». Ottawa a aussi annoncé des mesures visant à contrer l'évasion fiscale.

Autres éléments à retenir du budget : le gouvernement libéral va accorder 2 milliards de dollars de plus sur 5 ans à l'aide internationale et hausser de 40 000 le nombre de résidents permanents chaque année au pays. Ceux-ci passeront ainsi de 300 000 à 340 000 en 2020. On a par ailleurs appris que le sommet du G-7, qui doit se tenir à La Malbaie les 8 et 9 juin prochains, coûtera 594 millions de dollars aux contribuables canadiens.

Du côté de l'opposition conservatrice, on dit surtout vouloir surveiller de près l'évolution du déficit. « [Le gouvernement] avait pris l'engagement […] de limiter le déficit à 10 milliards les deux premières années et à retourner à l'équilibre budgétaire dès 2019 », a déclaré le député du Parti conservateur, Alain Rayes. « Si on suit le plan du gouvernement, cette année, le déficit devrait être maximalement de 6 milliards. »

Rappelons que selon une étude de l'institut Fraser, le premier ministre Justin Trudeau endette le pays à une vitesse record sans aucune guerre mondiale ou récession pour justifier cet endettement.

D'ailleurs, un tel endettement n'est pas sans inquiéter les contribuables. Un sondage publié en novembre par Nanos Research pour Bloomberg News a révélé que les Canadiens sont loin d'être impressionnés par la gestion économique de Justin Trudeau. Seulement 25 % des Canadiens considèrent que sa gestion économique est bonne, alors qu'ils sont 36 % à la juger moyenne et 36 % à l'estimer mauvaise.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.