La confiance des entreprises à son plus bas depuis 2016

La confiance des entreprises à son plus bas depuis 2016

mer, 09/05/2018 – 10:30
Posté dans :
1 commentaire

Plusieurs entreprises considèrent que la politique du gouvernement Trudeau affecte négativement leurs programmes de dépenses.

Source de l'article : BNN Bloomberg / Source de la photo : stevepb, CC0

Selon un rapport publié lundi par le Conference Board du Canada, la confiance des entreprises canadiennes a chuté à son niveau le plus bas en 18 mois en raison des inquiétudes croissantes quant à l'impact des réductions fiscales américaines, de la faiblesse du huard et de l'incertitude entourant la renégociation de l'ALENA.

« Les résultats du premier trimestre pour 2018 sont plus proches de la moyenne de 2016, un signe que les entreprises voient l'économie entrer dans une nouvelle phase de croissance lente », a déclaré Matthew Stewart, du Conference Board.

La proportion d'entreprises estimant que le moment est propice pour investir dans la machinerie et l'équipement a considérablement diminué, passant de 52 % à 34 %. Environ la moitié des entreprises interrogées ont souligné que la politique du gouvernement affectait négativement leurs programmes de dépenses. En revanche, plusieurs pensent investir aux États-Unis, là où l'impôt sur les sociétés est moins élevé.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Les entreprises veulent quoi: que les gouvernements paient les factures pendant qu'elles feront les profits. Éliminer les programmes sociaux, tout en créant de la pauvreté. Avoir des travailleurs à bon marché, et des consommateurs qui jettent l'argent par le fenêtres.
Bizarre ! Les diplômes en finance semble être inversement proportionnel avec toute logique économique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.