Retour sur investissement de 637 % pour Kinder Morgan

Retour sur investissement de 637 % pour Kinder Morgan

mer, 12/09/2018 – 12:30
Posté dans :
1 commentaire

L'achat de l'oléoduc par le gouvernement Trudeau a été payant pour les dirigeants de la compagnie américaine.

Voici la ou les sources de cet article : NectarineVoici la source de la photo : Forest Guardians, FGuardiansCC BY-SA 3.0

L'achat par le fédéral de l'oléoduc Trans Mountain a été très profitable à Kinder Morgan. Selon un rapport publié par l'Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA), la compagnie américaine aurait obtenu un retour sur investissement de 637 % sur la vente de son projet. Par contre, pour les contribuables canadiens, les nouvelles sont moins bonnes : selon les rédacteurs du rapport, le déficit budgétaire au fédéral pourrait augmenter de 36 % à cause de cet achat.

Rappelons que le 29 mai, le gouvernement Trudeau a annoncé l'achat de l'oléoduc Trans Mountain, de Kinder Morgan, pour 4,5 milliards $, oléoduc qu'il compte revendre ultérieurement à des investisseurs. La valeur de cette transaction avait toutefois été remise en question par le député conservateur Gérard Deltell, qui avait souligné que l'oléoduc valait 2,5 milliards selon les états financiers de Kinder Morgan.

Des milliards qui auront possiblement été engloutis en pure perte puisque la Cour fédérale a récemment rejeté le projet d'expansion de l'oléoduc en soulignant que le gouvernement Trudeau n'avait pas suffisamment considéré les préoccupations et les demandes de groupes des Premières Nations.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Pour les patrons bien sûr ! Quand Obama a accorder des dons aux fabricants d'automobiles en 2009, la totalité de ces sommes ont été empochées par les membres des conseils d'administrations. A l'abris de l'impôts bien sûr. Et ne doutons pas que ces argents ont été transférés aussitôt dans des paradis fiscaux.