Trans Mountain : le compte à rebours est lancé

Trans Mountain : le compte à rebours est lancé

ven, 21/09/2018 – 13:30
Posté dans :
1 commentaire

L'Office national de l'énergie aura jusqu'au mois de mars pour réévaluer le projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain. 

Voici la ou les sources de cet article : Financial Post et La Presse / Voici la source de la photo : Forest Guardians, FGuardiansCC BY-SA 3.0

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, Amarjeet Sohi, a annoncé, vendredi, à Halifax, les directives que devra suivre l'Office national de l'énergie (ONÉ) relativement au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain. Ainsi, l'ONÉ se voit imposer un délai de moins de six mois par le gouvernement fédéral afin de déterminer si ce projet en vaut la peine sur le plan environnemental.

Plus précisément, il s'agit pour l'ONÉ de mesurer l'impact du trafic supplémentaire de pétroliers dans la baie Burrard qu'engendrerait le projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain. Par ailleurs, M. Sohi a également affirmé qu'il nommera un conseiller technique maritime spécial, lequel se joindra à l'Office national de l'énergie dans le cadre de son nouvel examen.

Un fiasco pour le gouvernement de Justin Trudeau

Rappelons que le 30 août dernier, le gouvernement canadien avait été contraint par la Cour d'appel fédérale de refaire ses devoirs en lien avec le dossier de l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain pour ne pas avoir mené un processus de consultation respectant les droits des Premières Nations et examiné suffisamment la question du transport maritime.

Le gouvernement de Justin Trudeau avait décidé d'acheter l'oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan pour un total de 4,5 milliards de dollars afin de procéder à son projet d'expansion. Cette décision impopulaire aux yeux des Canadiens pourrait se solder par un déficit budgétaire plus grand que prévu par le gouvernement fédéral d'autant plus que la valeur de l'oléoduc est évaluée à 2,5 milliards, soit bien en deçà de ce qu'ont payé les Canadiens pour en faire l'acquisition.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires