Une radiation qui coûte près de trois milliards aux contribuables

Une radiation qui coûte près de trois milliards aux contribuables

lun, 22/10/2018 – 21:00
Posté dans :
0 commentaire

Le gouvernement Trudeau a dû radier 2,6 milliards de ses comptes en raison d'un prêt non remboursé par Chrysler.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada / Voici la source de la photo : KMR Photography, FlickrCC BY 2.0

Les contribuables devront dire adieu à 2,6 milliards de dollars engloutis dans un prêt qu'Ottawa avait consenti au constructeur Chrysler en 2009. C'est que le gouvernement actuel a dû radier ce montant de ses comptes « après avoir épuisé toutes les possibilités de recouvrement ».

Un autre prêt, consenti à General Motors également en 2009, serait en souffrance pour plus d'un milliard de dollars. À l'époque, le gouvernement avait mis sur pied un vaste plan de sauvetage du secteur automobile grâce à des prêts d'une valeur globale de 13,7 milliards.

Pour la Fédération canadienne des contribuables (FCC), ces opérations de sauvetage des entreprises privées cachent une réalité occultée par les gouvernements. « [...] la condition minimale pour le soutien des contribuables devrait être la transparence – pour le montant consenti et les conditions qui y sont attachées », a déclaré Aaron Wudrick, directeur fédéral de la FCC. « Si une entreprise n'est pas disposée à satisfaire à cette exigence de base pour recevoir des milliards de dollars des contribuables, elle ne devrait rien obtenir ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.