Une radiation qui coûte près de trois milliards aux contribuables

Une radiation qui coûte près de trois milliards aux contribuables

lun, 22/10/2018 – 21:00
Posté dans :
0 commentaire

Le gouvernement Trudeau a dû radier 2,6 milliards de ses comptes en raison d'un prêt non remboursé par Chrysler.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada / Voici la source de la photo : KMR Photography, FlickrCC BY 2.0

Les contribuables devront dire adieu à 2,6 milliards de dollars engloutis dans un prêt qu'Ottawa avait consenti au constructeur Chrysler en 2009. C'est que le gouvernement actuel a dû radier ce montant de ses comptes « après avoir épuisé toutes les possibilités de recouvrement ».

Un autre prêt, consenti à General Motors également en 2009, serait en souffrance pour plus d'un milliard de dollars. À l'époque, le gouvernement avait mis sur pied un vaste plan de sauvetage du secteur automobile grâce à des prêts d'une valeur globale de 13,7 milliards.

Pour la Fédération canadienne des contribuables (FCC), ces opérations de sauvetage des entreprises privées cachent une réalité occultée par les gouvernements. « [...] la condition minimale pour le soutien des contribuables devrait être la transparence – pour le montant consenti et les conditions qui y sont attachées », a déclaré Aaron Wudrick, directeur fédéral de la FCC. « Si une entreprise n'est pas disposée à satisfaire à cette exigence de base pour recevoir des milliards de dollars des contribuables, elle ne devrait rien obtenir ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?