Fermeture des magasins Rona : le PQ accuse les libéraux

Fermeture des magasins Rona : le PQ accuse les libéraux

lun, 05/11/2018 – 20:15
Posté dans :
1 commentaire

Pour la députée péquiste Catherine Fournier, il est important de maintenir les sièges sociaux au Québec.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse, Radio-Canada et Le Journal de MontréalVoici la source de la photo : CC0

Il était question de nationalisme économique dans les officines du Parti québécois (PQ), lundi, à la suite de l'annonce de la compagnie Lowe's de fermer des magasins Rona au Québec. On souhaite, chez le PQ, que la Caisse de dépôt et placement du Québec ait plus de pouvoir pour bloquer toute transaction entre des compagnies québécoises et des intérêts étrangers.

La députée Catherine Fournier est allée au bâton pour pointer du doigt l'ex-gouvernement libéral. « C'est ce qui arrive quand on ne protège pas les sièges sociaux. Les libéraux ont vendu Rona », a-t-elle écrit sur Twitter. Elle demande au nouveau gouvernement caquiste de présenter un plan pour « garder les fleurons du Québec inc. ».

Son collègue Nicolas Marceau a été plus incisif. « Quand on se contrefout des travailleurs, des fournisseurs et du Québec, ça donne des décisions comme celle annoncée par Lowe's ce matin. Laisser Lowe's acheter RONA était une grave erreur dont on subira longtemps les conséquences », a-t-il déclaré également sur Twitter.

Lowe's, la société mère de Rona, a annoncé lundi matin qu'elle allait fermer 24 magasins au Canada, dont neuf au Québec. L'entreprise de rénovation avait été vendue à Lowe's pour 3,2 milliards de dollars en février 2016.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Une fois de plus, nous perdons un fleuron québécois. Espérons que la CAQ essaiera de sauver les meubles tout en préservant des emplois. À la veille des Fêtes....cela arrive à un très mauvais temps mais ça Lowe's n'en a que faire car les Américains une fois qu'ils ont mis leurs grosses pattes sur nos magasins canadiens....ils s'en débarrassent comme de la viande aux chiens....les " jobs "...ils n'en savent que faire. Si nous regardons ce qu'ils ont fait avec les magasins Sears et les retraites anéanties de leurs employés...il n'y a pas en être fier. Il y a aussi La Baie. Place Fleur de Lys agonise. Il n'existe plus de magasin à rayons car ils se sont tous envolés. Rona jouissait d'une réputation québécoise avec des services personnalisés mais de nos jours...quosse ça donne?