Justin Trudeau a plié devant Donald Trump, selon le NPD

Justin Trudeau a plié devant Donald Trump, selon le NPD

lun, 03/12/2018 – 20:05
Posté dans :
1 commentaire

Le NPD accuse le gouvernement fédéral d'avoir sacrifié la souveraineté alimentaire du Canada.

Voici la ou les sources de cet article : NPD #1, #2, Chambre des communesLa Presse et Breitbart / Voici la source de la photo : Yvonne Bambrick, Flickr, CC BY-SA 2.0

« Monsieur le Président, les libéraux viennent encore de plier devant le président Trump ». Tels étaient les mots de la députée néodémocrate Brigitte Sansoucy, alors qu'elle menait la charge contre le gouvernement fédéral, vendredi dernier, à la Chambre des communes.

Mme Sansoucy réagissait à la signature par le premier ministre Justin Trudeau du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), le jour même, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, en Argentine.

Un droit de regard sur notre gestion de l'offre

S'adressant au secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Jean-Claude Poissant, la députée de Saint-Hyacinthe—Bagot a souligné que le nouvel accord de libre-échange entre les trois pays nord-américains « contient une clause qui donne aux États-Unis un droit de regard sur notre gestion de l'offre ».

Cette clause confère aux États-Unis le pouvoir d'interférer lorsque le Canada crée une nouvelle catégorie de lait dans son système de gestion de l'offre.

Dans le même élan, Mme Sansoucy a accusé les libéraux de sacrifier la souveraineté alimentaire du Canada.

Sa collègue, Anne Minh-Thu Quach, a quant à elle rappelé que les « libéraux avaient [...] promis de protéger la gestion de l'offre coûte que coûte », rajoutant que les producteurs « les ont crus » et qu' « ils le regrettent amèrement aujourd'hui ».

M. Poissant, lequel répondait au nom du gouvernement fédéral, a répliqué que le chef du Nouveau Parti démocratique avait « célébré l'entente lors d'un événement le mardi 30 octobre à Ottawa » tandis que son lieutenant québécois, Alexandre Boulerice, avait pour sa part « qualifié l'accord de meilleure entente possible ».

L'AEUMC : un accord de libre-échange inachevé

L'AEUMC doit remplacer l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) liant les économies du Canada, du Mexique et des États-Unis. Le nouvel accord commercial doit toujours faire l'objet d'une ratification par les trois pays concernés avant qu'il n'entre en vigueur.

À ce stade-ci, les tarifs douaniers de 25 % sur l'acier et de 10 % sur l'aluminium imposés par le président Trump n'ont toujours pas été levés. Le Canada et le Mexique continuent par ailleurs de maintenir les tarifs imposés aux États-Unis en guise de représailles.

Rappelons qu'en vertu de l'AEUMC, les agriculteurs américains auront un accès accru au marché canadien.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?