Boomers : une solution à la pénurie de main-d'oeuvre

Boomers : une solution à la pénurie de main-d'oeuvre

lun, 28/01/2019 – 17:29
Posté dans :
2 commentaires

Selon un sondage, les Canadiens âgés de 54 à 72 ans sont disposés à travailler s'ils se voient accorder plus de flexibilité.

Voici la ou les sources de cet article : CBC NewsVoici la source de la photo : CC0

Un sondage mené par The Harris Poll pour le compte de l'agence Express Employment Professionals a révélé que les baby-boomers canadiens pourraient représenter une solution viable pour combler le manque de main-d'oeuvre.

Sur un total de 500 personnes âgées de 54 à 72 ans, 76 % d'entre elles ont déclaré qu'elles choisiraient un horaire flexible, alors que 60 % souhaiteraient effectuer moins d'heures. Malgré cet intérêt marqué pour demeurer à l'emploi, les boomers affirment que très peu d'employeurs proposent ce type d'options à leur personnel.

En fait, seulement 30 % des Canadiens sondés ont répondu que leurs employeurs avaient mis en place des programmes de semi-retraite. Enfin, un maigre 36 % des baby-boomers ont vu un de leurs pairs rappelés après avoir quitté leur poste pour la retraite.

Rappelons que l'ex-ministre provincial de l'Immigration, David Heurtel, avait déclaré qu'il y aurait pas moins de 1,4 million de postes à pourvoir d'ici 2024 et que pour répondre à ce problème, 20 % de ces emplois devront être confiés à des immigrants. La firme de consultants en employabilité Orpair avait toutefois encouragé les employeurs à embaucher des personnes de plus de 50 ans, tandis que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, avait exhorté le gouvernement à penser aux Autochtones.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?