Québec dit non au salaire minimum à 15 $/h

Québec dit non au salaire minimum à 15 $/h

lun, 01/08/2018 – 11:30
Posté dans :
0 commentaire

Le gouvernement Couillard préfère des augmentations progressives. Le salaire minimum devrait être de 12,45 $/h d'ici 2020.

Sources : Le Journal de Montréal et NewsWirePhoto : QuinceMedia, CC0

L'attaché de presse de la ministre du Travail, Dominique Vien, a fait savoir que le Québec ne comptait pas suivre l'Ontario, qui a augmenté son salaire minimum à 14 $/h en 2018 et qui compte l'augmenter à 15 $/h en 2019. Québec préfère des augmentations progressives et si la tendance se maintient, le salaire minimum devrait être de 12,45 $/h d'ici 2020.

Cela survient dans un contexte où des Tim Hortons en Ontario ont dû retirer plusieurs avantages sociaux à leurs employés pour compenser les dépenses qui ont été engendrées par l'augmentation du salaire minimum. Justement, la Banque du Canada, il y a quelque temps, avait prévenu que la hausse du salaire minimum pourrait faire perdre jusqu'à 60 000 emplois un peu partout au pays d'ici 2019.

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), cependant, prévoit continuer en 2018 sa campagne pour hausser le salaire minimum à 15 $/h. Son président, Daniel Boyer, avait déclaré : « Le salaire minimum actuel est insuffisant pour vivre décemment, c’est une bataille contre la pauvreté, le gouvernement doit agir sans tarder ».

Parallèlement, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) demande à Québec une baisse d'impôts pour les PME. La FCEI soutient que le taux d'imposition des PME au Québec est trop élevé par rapport au reste du Canada et qu'il faut agir à la suite des baisses massives d'impôts que le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncées pour son pays.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.