Pourquoi ne pas instituer une journée contre l'islamisme ?

Pourquoi ne pas instituer une journée contre l'islamisme ?

mer, 01/10/2018 – 13:00
Posté dans :
0 commentaire

C'est la question que pose une mère dont la fille a été victime d'un attentat islamiste au Burkina Faso.

Sources : Facebook (Archive), Radio-Canada et Le Soleil / Photo : Mstyslav Chernov, WikimediaCC BY-SA 4.0

Une femme dont la fille a été victime d'un attentat terroriste a vidé son sac sur Facebook en s'opposant à l'idée du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC), une organisation islamiste, d'instituer une journée nationale contre l'islamophobie.

Camille Carrier s'est dite « très affectée émotivement par cette demande », elle qui a perdu sa fille, Maude, dans un attentat islamiste. Maude Carrier, Charlélie Carrier, Yves Carrier, Suzanne Bernier, Louis Chabot et Gladys Chamberland avaient été tués dans un attentat islamiste le 15 janvier 2016, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Les six personnes se trouvaient dans ce pays dans le cadre d'un programme de coopération internationale pour la construction d'une école.

Pour Camille Carrier, la demande du CNMC relève de la politique de deux poids deux mesures : « D'autres Québécois sont aussi morts ici même », a-t-elle écrit sur sa page Facebook. « Et personne ici n'a réclamé une journée pour commémorer ces événements et on ne passe pas son temps à le rappeler ».

Mme Carrier se dit carrément en colère : « [...] je ne suis pas juste contre une commémoration par une journée contre l'islamophobie, mais même par l'idée d'une commémoration année après année [contre] l'action d'un Québécois comme si on devait tous se sentir coupables. Et si le gouvernement accède à cette demande, pourquoi ne pas aussi instituer une journée pour commémorer l'ensemble des victimes de l'islamisme et les dommages vécus par leurs familles et amis? »

Son billet a attiré une vague de sympathie sur Facebook. Par exemple, Lucie Paradis a écrit ceci : « Chère Camille, tu as entièrement raison ! Quand j'ai pris connaissance de cette demande, j'ai tout de suite pensé à toi et à tes proches. Le gouvernement doit rejeter cette demande, c'en est assez !! » Plusieurs disaient vouloir partager le message de Mme Carrier – et l'ont fait.

Rappelons que la Coalition Avenir Québec (CAQ) et le Parti québécois (PQ) se sont opposés à l'institution de la Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie proposée par le CNMC.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.