L'extrême gauche vandalise un autre magasin

L'extrême gauche vandalise un autre magasin

sam, 11/11/2017 – 18:05
Posté dans :
0 commentaire

Cette fois, elle s'en est prise à un fabricant et distributeur d'équipements de police et de sécurité.

Sources : Facebook #1, #2 et MTL Contre-InfoPhoto : PSP Corp

Le 11 novembre, l'extrême gauche a revendiqué un acte de vandalisme qu'elle a commis le 7 novembre contre un fabricant et distributeur d'équipements de police et de sécurité, PSP Corp. En effet, des membres de l'extrême gauche ont fracassé la vitrine du magasin et ont aspergé l'intérieur de peinture bleue dans l'objectif de « détruire leur marchandise ». Pour eux, il s'agissait là d'« une façon de nuire à la surveillance et aux infrastructures policières ». Ils ont accusé la « police et leurs assistants » de défendre les « racistes » et de maintenir un « ordre social suprémaciste blanc ».

À la suite de cet acte de vandalisme, PSP Corp a devancé ses plans et décidé de fermer son magasin sur la rue Wellington pour en ouvrir un nouveau sur le boulevard Monk. La compagnie a remercié tous ses clients pour leur fidélité et annoncé « 10% de rabais pour tous les agents de la paix […] en magasin dès maintenant! » Elle assure qu'une enquête prioritaire est en cours pour retrouver le ou les criminels.

Rappelons que dans les dernières semaines, l'extrême gauche a vandalisé à trois reprises le commerce d'un citoyen, Robert Proulx, parce qu'il assurait la sécurité des manifestants pour des groupes nationalistes comme La Meute ou la Storm Alliance. Elle a aussi menacé – avec succès – le Bar La Shop pour qu'elle ne permette plus à un animateur indépendant, Andre Pitre, d'y tenir son émission où il critique, entre autres, le multiculturalisme et l'immigration de masse.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.