La loi sur la neutralité religieuse sera contestée en cour

La loi sur la neutralité religieuse sera contestée en cour

mar, 11/07/2017 – 13:30
Posté dans :
0 commentaire

Parmi les contestataires figure un organisme islamiste, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC).

Le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR Canada), l'Association canadienne des libertés civiles (ACLC) et Marie-Michelle Lacoste ont déposé mardi matin une contestation devant la Cour supérieure du Québec, à Montréal, contre la loi 62 sur la neutralité religieuse de l'État.

La procédure vise à faire invalider l'article 10 de la Loi qui prévoit que les employés du secteur public doivent exercer leurs fonctions à visage découvert, tout comme les citoyens qui doivent recevoir des services publics. Selon la procédure, la « Loi porte gravement atteinte à la liberté de religion et au droit à l'égalité de certaines femmes musulmanes au Québec ».

Le Conseil national des musulmans canadiens

Le Conseil national des musulmans canadiens est affilié à l'organisme américain Council on American-Islamic Relations (CAIR), accusé à plusieurs reprises d'être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. En 2009, le FBI avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR après qu’un tribunal américain eut reconnu que le gouvernement avait fourni suffisamment de preuves au sujet des liens qui existent entre le CAIR et l’organisation terroriste Hamas.

Au Canada en 2014, le quartier général de la GRC à Ottawa avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d’un guide du CNMC qui endossait l’imam Siraj Wahhaj. Membre des Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme au vingtième siècle, Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et n'a jamais caché qu'il était favorable à ce que les hommes musulmans battent leurs femmes, un discours récurrent chez les islamistes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l'attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada se sont dits en faveur de la charia, de même qu'ils ont déjà ouvertement appuyé le programme politique des Frères musulmans. L'organisme a aussi fait du lobbying à plusieurs reprises pour l'instauration de tribunaux de la charia au Canada.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.