Loi 62 : Première victoire pour les islamistes

Loi 62 : Première victoire pour les islamistes

ven, 12/01/2017 – 18:30
Posté dans :
1 commentaire

L'article 10 sur les services à visage découvert de la Loi sur la neutralité religieuse a été suspendu par un juge.

Sources : Le Devoir, Le Journal de Montréal et Radio-Canada / Photo : CC0

Le juge Babak Barin, de la Cour supérieure du Québec, a suspendu temporairement l'article 10 de la Loi sur la neutralité religieuse, qui stipule que la prestation et la réception de services publics doivent se faire « à visage découvert » au Québec. Cette suspension durera le temps que les critères d'évaluation des demandes d'accommodement soient bien établis par le ministère de la Justice. Notons que des mesures d’accommodements sont prévues par l'article 10, mais les lignes directrices de ces mesures n'ont pas encore été définies par le gouvernement.

Cette suspension est une première victoire pour les islamistes. Le 7 novembre dernier, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR Canada) et l'Association canadienne des libertés civiles (ACLC), entre autres, ont déposé une contestation devant la Cour supérieure du Québec, à Montréal, contre la loi 62 sur la neutralité religieuse. Ces organismes veulent faire invalider l'article 10 de la loi qui, selon eux, « porte gravement atteinte à la liberté de religion et au droit à l'égalité de certaines femmes musulmanes au Québec ».

Le Conseil national des musulmans canadiens

Le Conseil national des musulmans canadiens est affilié à l'organisme américain Council on American-Islamic Relations (CNMC/CAIR), accusé à plusieurs reprises d'être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. En 2009, le FBI avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR après qu’un tribunal américain eut reconnu que le gouvernement avait fourni suffisamment de preuves au sujet des liens qui existent entre le CAIR et l’organisation terroriste Hamas.

Au Canada en 2014, le quartier général de la GRC à Ottawa avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d’un guide du CNMC/CAIR-Canada qui endossait l’imam Siraj Wahhaj. Membre des Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme au vingtième siècle, Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et n'a jamais caché qu'il était favorable à ce que les hommes musulmans battent leurs femmes, un discours récurrent chez les islamistes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l'attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada se sont dits en faveur de la charia, de même qu'ils ont déjà ouvertement appuyé le programme politique des Frères musulmans. L'organisme a aussi fait du lobbying à plusieurs reprises pour l'instauration de tribunaux de la charia au Canada.

Commentaires

Qu'il y ait suspension sur l'article 10 de la loi 62...ça ne surprend personne. Nos politiciens et nos hommes de lois dorment sous le voile des musulmanes. Cependant, quand il sera trop tard pour faire marche arrière.Venez pas essayer de prouver à qui que ce soit, que vous aviez raison en diminuant la vigueur de nos lois canadiennes et québécoises que vous avez votées en chambre afin de protéger les citoyens. Nous ne sommes pas intéressés au Québec, de se faire servir à visage couvert..pas plus, se faire soigner par une femme complètement voilée. Attendez d'être dans un foyer et de voir arriver ¨soeur volante¨ mais déguisée en Mardi Gras. C'est assez pour être confus et se demander dans quel pays nous sommes rendus. Réveillons-nous et agissons pour sauvegarder nos lois, nos us et coutumes tant canadiennes que québécoises. Soyons fiers d'appartenir à une race dont nos ancêtres ont mis tant de travail et de labeur tout au long de leur vie durant. ¨Je me souviens ¨..connaissez-vous ça?

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.