Joshua Boyle a brièvement comparu par téléconférence

Joshua Boyle a brièvement comparu par téléconférence

mer, 01/03/2018 – 13:00
Posté dans :
0 commentaire

Ses avocats ont demandé plus de temps au juge pour préparer le dossier sur sa libération conditionnelle.

Sources : CBC NewsGlobal News et FacebookPhoto : Talibans

Joshua Boyle a fait une brève comparution par téléconférence mercredi matin à Ottawa. Sa prochaine comparution a été remise à lundi prochain puisque ses avocats ont dit souhaiter avoir plus de temps pour préparer un dossier de remise en liberté conditionnelle. Dans un communiqué, ils ont tenu à préciser que leur client était « présumé innocent », qu'il n'avait aucun dossier criminel et qu'il n'avait jamais eu de problèmes avec la justice.

Boyle fait face à à quinze chefs d'accusation, dont huit pour voie de fait, deux pour agression sexuelle, deux autres pour séquestration, une pour menace de mort, une pour fausse déclaration et une dernière pour avoir forcé quelqu'un à prendre du Trazodone, un antidépresseur qui peut avoir un effet sédatif. Ces faits se seraient produits à Ottawa entre le 14 octobre, soit une journée seulement après le retour de Boyle au Canada, et le 30 décembre. Ce dernier avait comparu une première fois le 1er janvier à Ottawa.

Rappelons que le réseau Haqqani, un groupe terroriste lié aux talibans, avait retenu Boyle et sa femme, Caytlan, en otage pendant cinq ans en Afghanistan. Boyle les avait accusés d'avoir tué sa fille et d'avoir violé sa femme, ce qu'avaient nié les talibans, qui avaient déclaré que le nourrisson était mort lors d'une fausse couche et que sa femme n'avait jamais été séparée de lui. Boyle et sa famille avaient été secourus en octobre par des commandos pakistanais.

Il faut dire que l'histoire de Joshua Boyle est teintée de mystères. Il avait autrefois manifesté beaucoup d'intérêt pour la famille d'Omar Khadr, l'ex-terroriste qui a reçu 10,5 millions d'Ottawa à titre de compensation pour la manière dont il avait été traité par le Canada. Boyle avait marié la soeur de Khadr, Zaynab, une femme qui avait avoué publiquement soutenir Al-Qaida et les talibans. Lors d'un précédent mariage de Zaynab Khadr, Oussama ben Laden lui-même était présent à la cérémonie. La relation entre elle et Joshua Boyle n'a cependant duré qu'à peine un an. Mais M. Boyle, entre-temps, s'était converti à l'islam. C'est à ce moment qu'il avait commencé à planifier un voyage en Afghanistan.

En décembre dernier, le premier ministre Justin Trudeau avait rencontré Joshua Boyle, sa femme et leurs enfants dans son bureau sur la Colline parlementaire. La famille avait même eu droit à une tournée du parlement. À la suite des accusations portées contre Boyle, le député conservateur Pierre Paul-Hus s'est exclamé : « Comment un premier ministre peut se faire prendre comme ça ? Même dans l’opposition nous avions des informations qui donnaient un signe d’alarme. »

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.