Alexandre Bissonnette change de cap et plaide coupable

Alexandre Bissonnette change de cap et plaide coupable

mer, 28/03/2018 – 13:05
Posté dans :
2 commentaires

« Je ne suis ni un terroriste ni un islamophobe », a-t-il toutefois dit au sujet de la tuerie à la grande mosquée de Québec.

Sources : La Presse, Le Journal de Montréal et Le DevoirPhoto : Facebook

Revirement de situation dans le dossier d'Alexandre Bissonnette. Après avoir plaidé non coupable lundi matin à toutes les accusations qui pesaient contre lui, M. Bissonnette a changé de cap mercredi et plaidé coupable. Rappelons que le 29 janvier 2017, M. Bissonnette a fait feu sur les fidèles réunis à la grande mosquée de Québec, tuant six d'entre eux.

L'idée de plaider coupable lui était venue dès lundi après-midi, mais le juge François Huot, ne voulant pas entériner le changement de réponse, avait plutôt reporté l'audience pour une évaluation psychiatrique de M. Bissonnette. Une ordonnance de non-publication empêchait les médias de dévoiler la réponse à l'accusation pour ne pas influencer un possible jury.

M. Bissonnette a donc rencontré un médecin lundi soir qui aurait confirmé que l'accusé était apte à subir son procès. Ce dernier est revenu en cours mercredi matin pour plaider coupable. Il doit désormais répondre à six chefs d'accusation de meurtre prémédité et à six autres chefs de tentative de meurtre.

« Chaque minute de mon existence, je regrette amèrement ce que j'ai fait, les vies que j'ai détruites », a déclaré Alexandre Bissonnette mercredi devant le Tribunal. « Je ne suis ni un terroriste ni un islamophobe », a-t-il ajouté.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent