Richard Henry Bain veut que sa sentence soit réduite

Richard Henry Bain veut que sa sentence soit réduite

lun, 04/16/2018 – 19:40
Posté dans :
1 commentaire

Son avocat a dit qu'il avait été jugé comme s'il avait fait un acte terroriste. Pourtant, il a voulu tuer Pauline Marois.

Source de l'article : Le Journal de MontréalSource de la photo : CC0

Richard Henry Bain, qui a été déclaré coupable de meurtre au deuxième degré pour la fusillade survenue au Métropolis, en 2012, veut que sa sentence soit réduite. Son avocat, Me Alan Guttman, croit que le juge a commis une « erreur cruciale en rendant sa sentence », car son client a été jugé comme s'il avait commis un acte terroriste.

« La décision du juge de citer un cas précis de terrorisme [pour rendre sa sentence] démontre l'emphase qu'il a mise sur la nature politique du crime », a écrit Me Guttman dans un document qu'il a déposé vendredi à la Cour d'appel du Québec.

Rappelons que Richard Henry Bain avait voulu s'en prendre à la cheffe du Parti québécois, Pauline Marois, lorsqu'il s'était présenté au Métropolis, à Montréal. Il avait tué le technicien Denis Blanchette et blessé le technicien Dave Courage.

Commentaires

Il méritait une sentence exemplaire.

Une tentative de meurtre et un technicien blessé qui endurera des souffrances atroces toute sa vie. Sans oublier le carnage qu'il aurait pu faire s'il s'était rendu à l'intérieur. J'aime mieux ne pas y penser.
Il a ce qu'il mérite. Je n'ai aucune pitié pour lui.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.