Crime d'honneur : un couple de Syriens s'en tire presque indemne

Crime d'honneur : un couple de Syriens s'en tire presque indemne

jeu, 17/05/2018 – 18:00
Posté dans :
5 commentaires

Un père avait menacé de tuer sa fille parce qu'elle fréquentait un non musulman.

Sources de l'article : The Daily Gleaner et The National PostSource de la photo : CC0

Un couple de réfugiés syriens de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a évité le glaive de la justice, même s'il a avoué avoir menacé sa fille d'un crime d'honneur. Ahmed et Faten Ayoub ont comparu en cour, mardi, où ils ont conclu un accord avec les procureurs afin d'éviter la déportation.

En février dernier, la fille du couple, Bayan Ayoub, avait signalé à la police de Fredericton que son père avait menacé de la tuer à trois reprises. La première menace avait été proférée en avril 2016, soit seulement deux mois après que la famille eut été transférée au Canada à partir de la Syrie. Après avoir découvert que sa fille avait gagné un iPad dans un concours, Ahmed Bayoub lui aurait dit qu'il allait mettre du poison dans sa nourriture.

Puis à l'été 2017, il l'aurait menacée de l'abattre quand il a su qu'elle fréquentait un homme non musulman. Enfin, en février dernier, il l'a une fois de plus menacée quand il a vu qu'elle recevait des messages sur son téléphone cellulaire. C'est à ce moment que Bayan Ayoub est allée porter plainte à la police. La mère de Bayoub, quant à elle, lui aurait demandé de retirer sa plainte et de dire à la police qu'elle avait menti au sujet des menaces.

Ahmed et Faten Ayoub ont été libérés après avoir passé 72 jours en prison, une peine que le tribunal a jugé suffisante. Le couple s'est par contre vu imposer une période de probation d'une durée d'un an.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent