L'extrême-gauche a bloqué la projection d'un documentaire

L'extrême-gauche a bloqué la projection d'un documentaire

jeu, 14/06/2018 – 13:15
Posté dans :
2 commentaires

La Bibliothèque publique d'Ottawa a annulé la projection du documentaire « Killing Europe » à la suite de plaintes d'antifas.

Voici la ou les sources de cet article : JCCF, Radio-Canada et Killing EuropeVoici la source de la photo : Free-Photos, CC0

Le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles a déposé une requête contre la Bibliothèque publique d'Ottawa pour avoir annulé une projection privée du documentaire « Killing Europe », en novembre l'an dernier.

Ce documentaire traite de plusieurs sujets sociaux, politiques et culturels associés à l'Europe, mais surtout de problèmes liés à l'immigration. Or, les groupes antifas l'ont jugé, entre autres, islamophobe. Mais pour le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles, la décision de la bibliothèque d'annuler l'événement constitue une violation de la liberté d'expression.

L'établissement d'Ottawa avait au départ accepté de prêter ses locaux pour la diffusion du documentaire, mais elle a fait volte-face à la suite de plaintes émises par des militants de groupes antifas et des politiciens de gauche. Selon ces derniers, toute personne qui dénonce des actes commis par des groupes ethniques fait la promotion de la haine.

« Les groupes qui propagent la haine contre un groupe identifiable ne devraient jamais être autorisés à utiliser les équipements publics », a déclaré Fareed Khan, un des militants qui a participé à la campagne de salissage à l'endroit du documentaire.

Le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles a une tout autre opinion sur cette question. « Les bibliothèques publiques ne peuvent pas simplement annuler la projection d'un film parce qu'elles ne sont pas d'accord avec les opinions qui y sont exprimées », a déclaré John Carpay, son président. « Comme toutes les entités gouvernementales, elles doivent respecter la Charte. »

Sur le site Internet du documentaire, l'équipe de production soutient qu'elle a été bloquée partout sur le territoire européen. « [Nous avons] essayé d'organiser plusieurs projections en Europe. Cependant, en raison de la menace imminente d'Antifas et d'islamistes radicaux [...], [nous avons] abandonné ces projections », est-il écrit.

Commentaires

Son nom en dit long.

Et c'est pas la première fois que ce genre de mouvement est dirigé par des immigrants envers la population locale.

...Plus yen aura, plus ils vont avoir le champ libre...

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.