Une musulmane remporte sa bataille contre un blogueur

Une musulmane remporte sa bataille contre un blogueur

ven, 13/07/2018 – 12:30
Posté dans :
11 commentaires

Philippe Magnan, du site Poste de veille, devra verser 60 000 $ à Dalila Awada en dommages-intérêts pour diffamation.

Voici la ou les sources de cet article : SOQUIJVoici la source de la photo : ibourgeault_tasse, FlickrCC BY 2.0

Philippe Magnan, blogueur et gestionnaire du site Internet Poste de veille, devra verser 50 000 $ en dommages-intérêts pour diffamation et 10 000 $ à titre de dommages punitifs à Dalila Awada, figure bien connue de la communauté musulmane du Québec.

Ce que reprochait Mme Awada à M. Magnan, c'était de l'avoir associée au cercle khomeiniste de Montréal dans plusieurs articles et reportages vidéos publiés sur le site Poste de veille. Le blogueur, pour appuyer ses dires, avait fait remarquer que Mme Awada fréquentait la mosquée du Centre Communautaire Musulman de Montréal (CCMM), présidée par l'imam Ali Sbeiti. Celui-ci, un islamiste convaincu, parraine des discussions tenues à l'Association Bridges, que fréquentait également Mme Awada, sur des sujets relatifs à l'islam.

Or, le CCMM commémore annuellement le décès de l'ayatollah Khomeini, le fondateur de l'Iran islamiste, afin de lui rendre hommage. L'imam Sbeiti se réfère en outre à l'actuel leader de la république iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei. Toujours selon Poste de veille, Ali Sbeiti aurait participé à des événements du Hezbollah, un groupe lié à l'Iran et désigné comme terroriste par la plupart des pays occidentaux.

Lors de son témoignage devant le Tribunal, Mme Awada a nié « toute allégeance islamiste, intégriste ou à des groupes musulmans radicaux nationaux ou internationaux ». Elle a également affirmé qu'elle ne connaissait ni le khomeinisme ni la politique iranienne, de même qu'elle a dit ignorer si l'Association Bridges ou le CCMM étaient khomeinistes.

De son côté, M. Magnan a avoué qu'il avait « instrumentalisé » Mme Awada pour soutenir ses positions et reconnu qu'elle n'était pas une islamiste.

Dalila Awada est une figure notoire du mouvement qui se porte à la défense du multiculturalisme et des femmes qui, comme elle, portent le voile. Elle avait fait parler d'elle lors du congrès de Québec solidaire en mai 2017 où elle avait accusé le Parti québécois de racisme : « Pour les communautés racisées au Québec, l'ennemi est double. Il s'incarne à la fois dans le néolibéralisme et dans le racisme. Le Parti québécois, aujourd'hui, porte en lui ces deux bêtes », avait-elle formulé, ce qui lui avait valu des demandes d'excuses du PQ.

Le Journal de Montréal l'a incluse dans sa liste des « 31 femmes québécoises inspirantes à surveiller en 2018 ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

La bêtise du Canada et du Québec a été d'accepter la nationalité musulmane chez-nous. Cette nationalité est incompatible avec la nôtre. Les premiers responsables sont Trudeau et Couillard qui se sont laisser berner avec l'appât du gain. Les musulmans ont acheter le PLQ afin d'avoir leurs approbations dans leurs systèmes tant religieux que politique chez-nous. Les musulmanes voilées sont à l'affût du moindre geste et dérapage et les musulmans s'engraissent à coût de $$$$ de poursuites juridiques car ceux-ci visent les moindres failles de notre système qui est cancérisé à leur contact. Les Québécois sont muselés par des lois libérales/islamistes. Nous n'avons jamais autant eu de contestations, de violence, de tueries, de protestations, de poursuites que depuis ces dernières années. Nous avons affaire à une prise d'otages sournoises des canadiens et des québécois ici-même chez-nous par cette communauté qui prêche le mal par le mal. Mais, où est le bien dans ce Monde cancérisé?

Les libéraux et globalistes aussi partout ailleur, misent sur la jeunesse qu'ils éduquent de la facon dont ils veulent, ils espèrent que d'ici le temps qu'ils aient le droit de voter leur mentalité inculqué en fera des petit zombies pour leur compte d'internationalistes corrompus.

Il n'y a que la jeunesse qui soit importante pour le futur de leur idéologie mondialiste, la jeunesse est maléable, zombifiable!!

Nous ils nous ont déja oubliés ils nous méprisent. Nous remplacent le plus vite possible (avec l'immigration aussi)

Vous avez tous raison, mais où êtes-vous lors des manifestations ? Vous n'avez pas besoin de devenir membre d'un groupe, pour faire valoir vos droits, vos opinions, vos valeurs. La foule est nécessaire, car elle est l'ambition du peuple qui l'ignore, car il ne se connaît pas, du moins pas encore. Il la renie par ses craintes, ses peurs. Le peuple est la foule. Vous pouvez toujours attendre une saison et espérer qu'un vote change votre vie, puis en attendre quatre autres, et encore espérer que cela change votre vie. En réalité, il n'existe que deux votes, le vôtre et le leur. Il y aura toujours quelqu'un opposé à vous, quelqu'un qui, même sans avoir voté, pourra aller à l'encontre de vos valeurs et manifester pour tout ce qui vous révolte. La Révolution française a débuté, certes, du tressage par l'État, de sa propre corde, mais avant tout du soulèvement des communautés paysannes. Le peuple a suivi. L'amour, comme l'embrassement d'un peuple, débute par une étincelle... et du courage.

La révolution francaise ne s'est pas fait par les paysans mais par les bourgeois!
Les paysans étaient du bord du roi parce qu'il régulait la taxe des grains en leur faveur.

Je n'ai rien d'autre à ajouter parce que je ne veut pas perdre mon temps, sinon à part que tu ferais bien de revoir ton histoire et ta facon de voir le peuple et les manifestations et tout ce dont tu parles dans ton commentaires parce qu'il y a du faux dans à peu près chaque phrases.

Le système judiciaire est très fortement contaminé. La nomination des juges par les politiciens au pouvoir pourrit le système qui n`a plus de justice que le nom. Les libéraux qui incarnent le concept de la corruption sont tellement usés par le pouvoir qu`ils ne se gênent même plus pour choisir les juges à nommer en fonction de leur militantisme au parti libéral ! Les retours d`ascenseur transforment la justice en propagande électorale. La femme qui se fait accorder $60,000. pour diffamation est loin de le mériter, elle aurait plutôt du payer ce montant au P.Q. pour les avoir d`ennemis néolibéraux et de racistes ! Tout le monde sait qu`elle milite pour l`islamisme et contre le peuple qui l`a accueilli. Si un québécois faisait l`inverse et militait contre l`islamisation du pays et pour la laïcité, il serait emprisonné ! Il n`y a plus de justice pour les canadiens, il ne reste que de l`injustice islamique.

Magnant avait rien qu'à pas faire son jo-conaissant comme il aime si bien faire, et cette truie là aurait pu rien contre personne.

Je viens de lire le jugement et j’enrage! Je n’ai pas pu assister aux audiences de ce procès mais à la lectiure du verdict, ça pue la partialité. M Magnan a commis l’erreur fatale de se représenter lui-même et de toute évidence il a été dévoré tout rond par la partie adverse avec ses érudits des systèmes de justice à la Goldwater. J'espère que M Magan aura le courage d’aller en appel.

Mais cette fois, j'espère qu'il retournera en cour avec un homme de loi. Il devrait faire en sorte de recueillir des fonds. Il le faut sinon, plus personne osera lever le petit doigt pour dire son opinion.

J'ai toujours vu cette femme comme un vrai serpent. Elle est vraiment très dangereuse parce qu'elle se cache derrière ses beaux voiles, son sourire, son maquillage, ses vêtements et sa voix douce.
DANGER! Ne pas se fier aux apparences.

Une belle victoire pour l'islam radical et quel recul pour la liberté d'expression ! Aussitôt qu'une femme porte le voile, au point même de refuser tout travail qui lui demande le contraire, à titre d'exemple, pour moi et des millions d'autres, c'est de l'islam radical, à son début peut-être, mais c'est de l'islam radical !

Ne plus avoir le droit de dénoncer les 'associateurs', c'est de l'injustice radicale et c'est ainsi que mon pays ce n'est plus mon pays, c'est la menace, le mensonge, la censure, l'islamisation et le début de la fin de notre civilisation qui se doit de passer, sans délai, à la laïcité salvatrice. Je refuse de 'voiler' ma parole et ma liberté au profit du voile islamiste, porte-étendard de l'islam salafiste, wahhabite et frériste, que la porteuse le désir ou non !