Condamnée pour avoir voulu imposer le sabbat à un employé juif

Condamnée pour avoir voulu imposer le sabbat à un employé juif

jeu, 13/07/2017 – 21:31
Posté dans :
0 commentaire

Elle ne voulait pas qu'il travaille le samedi, car sa religion lui exigeait de se reposer à la place.

Sources : La Presse, The Montreal Gazette #1 et #2 / Photo : YouTube

Richard Zilberg est un coiffeur juif qui travaillait au salon Spa Liv Zen. Le samedi était sa journée la plus payante. Cependant, à la mi-juillet 2012, la propriétaire de l'établissement, Iris Gressy, lui a interdit de travailler les samedis, car elle voulait qu'il observe plutôt le sabbat, un congé religieux. En outre, elle lui a interdit d'expliquer à ses clients pourquoi il ne travaillerait plus ces jours-là.

Il a obéi pendant un mois, puis a finalement révélé la raison de son changement d'horaire à une cliente. Quand Mme Gressy l'a appris, elle l'a renvoyé sur-le-champ. Pour sa défense, elle avait expliqué au Montreal Gazette qu'elle ne « pouvait pas être raciste contre cet homme, car elle était juive elle aussi. » Le salon demeurait ouvert les samedis et c'était des employés non juifs qui prenaient le relais.

La Commission des droits de la personne a pris le dossier en main et a réclamé 20 000 $ pour M. Zilberg en dommages matériels, moraux et punitifs. Le Tribunal des droits de la personne lui en a accordé 12 500. « Il ressort clairement de la preuve que la religion de M. Zilberg a été, pour dire le moins, un facteur dans la décision de Mme Gressy de restreindre son droit de travailler et mettre fin à son emploi », a écrit le juge Yvan Nolet.

Mme Gressy ne s'est pas présentée à l'audience du Tribunal des droits de la personne. Son salon semble désormais fermé.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?