Un chauffeur d'autobus commet l'impardonnable

Un chauffeur d'autobus commet l'impardonnable

lun, 01/10/2018 – 12:15
Posté dans :
1 commentaire

En Ontario, un homme dans la trentaine a offert des biscuits couverts de son sperme aux enfants qu'il conduisait. 

Voici la ou les sources de cet article :  CTV News / Voici la source de la photo : CC0

Un chauffeur d'autobus scolaire a commis un crime sordide en Ontario. En juin dernier, l'homme âgé d'une trentaine d'années a plaidé coupable à 23 accusations, incluant la possession, la fabrication et la distribution de matériel pornographique juvénile. Les 39 victimes étaient des enfants qui fréquentaient la maternelle jusqu'à la sixième année du primaire.

Les détails de l'affaire

Pendant une période de plus de deux ans, le chauffeur a distribué des biscuits aspergés de son sperme à des enfants qu'il avait sous sa responsabilité. Comme si cela n'était pas suffisamment odieux, l'homme a par ailleurs filmé la scène sur une période continue et distribué le matériel en ligne à d'autres individus.

La mère de l'une des victimes, manifestement choquée par les événements, a affirmé que « les détails de l'affaire sont vraiment perturbants » et que cela la « rendait malade de penser à ce [qu'il] avait fait à [son] enfant et aux autres ».

La condamnation

L'homme a été condamné à purger 5 ans derrière les barreaux et son nom paraîtra au registre des délinquants sexuels à vie. Par ailleurs, celui-ci ne pourra pas visiter des endroits publics fréquentés par des enfants pour une période de 20 ans. Enfin, le juge a interdit à l'ex-chauffeur d'autobus ontarien d'utiliser Internet pendant les 15 prochaines années.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Faut-il est assez pervers et pourri à l'os pour poser de tels gestes. Le monde regorge de cette espèce qui mériterait d'avoir le même sort. Bien sûr que non car notre justice Canadienne est gangrenée et nos prisons débordent.