L'Ontario va serrer la vis aux ex-djihadistes

L'Ontario va serrer la vis aux ex-djihadistes

sam, 20/10/2018 – 14:30
Posté dans :
4 commentaires

Le gouvernement Ford va déposer un projet de loi qui vise à supprimer des privilèges aux djihadistes qui reviennent au pays.

Voici la ou les sources de cet article : Toronto SunVoici la source de la photo : Bruce Reeve, FlickrCC BY-SA 2.0

Exaspéré par le manque de fermeté du fédéral à l'endroit des djihadistes qui reviennent au pays, le gouvernement de Doug Ford a décidé d'agir. Il s'apprête ainsi à proposer une loi qui vise à supprimer des privilèges à ceux qui ont quitté le Canada pour faire le djihad.

Avec la Loi sur les sanctions pour activités terroristes, qui sera déposée à Queen's Park la semaine prochaine, les djihadistes ontariens perdront leur permis de conduire ainsi que l'accès à l'assurance maladie de l'Ontario. Ils n'auront également plus droit aux subventions et aux prêts pour études postsecondaires, aux prestations d'invalidité, à l'aide financière pour le logement et aux prestations de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT).

« Puisque le gouvernement fédéral ne semble pas prendre [le dossier des djihadistes] au sérieux, je me suis senti obligé de prendre des mesures et d'envoyer un message selon lequel quitter l'Ontario pour commettre des crimes [...] aura des conséquences », a déclaré le député conservateur Dave Smith, à l'origine du projet de loi.

Le gouvernement Trudeau a subi des attaques en règle ces derniers jours pour sa gestion du dossier des djihadistes canadiens qui sont revenus ou qui souhaitent revenir au pays. Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a même interpellé les libéraux à deux reprises à ce sujet durant la période des questions aux Communes. Malgré cette pression, le gouvernement dit toujours vouloir s'en remettre à la justice pour décider du sort des anciens djihadistes.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?