Un apologiste de l'État islamique sera déporté

Un apologiste de l'État islamique sera déporté

lun, 29/10/2018 – 08:15
Posté dans :
3 commentaires

Othman Hamdan avait publié 85 messages sur Facebook et menacé de commettre un attentat contre les bureaux de la GRC.

Voici la ou les sources de cet article : CBC et The StarVoici la source de la photo : Wouter Engler, WikimediaCC BY-SA 4.0

Les verdicts prononcés à l'extérieur des palais de justice peuvent à l'occasion corriger une erreur commise par les tribunaux. La Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR) a ainsi ordonné l'expulsion d'Othman Hamdan, un homme d'origine jordanienne, qui avait été acquitté l'an dernier par la Cour suprême de la Colombie-Britannique de chefs d'accusation liés au terrorisme.

Sur Facebook, Hamdan avait fait l'apologie de l'État islamique et louangé les terroristes comme Michael Zehaf-Bibeau, qui avait abattu le caporal Nathan Cirillo au Monument commémoratif de guerre à Ottawa le 22 octobre 2014. Au total, Hamdan avait publié 85 messages sur 14 différents comptes Facebook. En prison, il avait déclaré à un codétenu qu'il voulait commettre une attaque à la bombe au siège de la GRC à Surrey, en Colombie-Britannique.

Les autorités canadiennes ont dû travailler d'arrache-pied pour que le Jordanien soit expulsé du pays. Après que la Cour suprême de la Colombie-Britannique eut acquitté Hamdan en alléguant l'insuffisance de preuve, les autorités ont tout de suite procédé à l'arrestation de ce dernier et entrepris des démarches pour son extradition.

Tandis que l'avocat de Hamdan invoquait la liberté d'expression garantie par la Charte, l'Agence des services frontaliers (ASFC) arguait de son côté que l'homme présentait un danger pour la sécurité au pays. La Commission de l'immigration et du statut de réfugié s'est rangée aux arguments de l'ASFC.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Faut pas toucher aux protégés de Trudeau car selon lui, ils sont récupérables dans notre société canadienne sinon on devra encore verser des Millions de $ pour les engraisser afin qu'ils achètent des armes pour une guerre sans fin.

Êtes-vous sûr que c’est la décision finale? Monsieur chose ne voudrait pas le garder le raisonner et lui donner une couple de millions pour s’excuser du mauvais traitement subit!