Un Trifluvien originaire du Congo évite l'expulsion

Un Trifluvien originaire du Congo évite l'expulsion

sam, 10/11/2018 – 15:35
Posté dans :
6 commentaires

Il a été accusé de voies de fait sur sa famille, des gestes qu'il a tenté de justifier par des différences culturelles.

Voici la ou les sources de cet article : Le NouvellisteVoici la source de la photo : CC0

Un citoyen de Trois-Rivières originaire du Congo vient d'éviter d'être déporté en dépit des accusations de voies de fait auxquelles il faisait face. L'homme, dont l'identité n'a pas été dévoilée afin de protéger celles des victimes, a commis des gestes violents pendant trois ans sur son ex-femme et ses quatre enfants âgés de 4 à 11 ans. Malgré ces sombres faits d'armes, le juge lui a imposé une sentence légère de cinq mois et demi de prison.

L'accusé avait plaidé des divergences culturelles, dans la mesure où les corrections physiques seraient encore généralisées au Congo. Il aurait à quelques reprises utilisé une ceinture et des souliers pour frapper ses proches, ce qui lui a valu, selon Le Nouvelliste, « un verdict de culpabilité sur dix chefs de voies de fait et voies de fait armées ».

En sus de sa détention, l'homme devra respecter certaines conditions. Il lui sera entre autres interdit, pendant trois ans, de contacter ses victimes et de s'approcher de leur domicile ou du lieu de travail de son ex-femme.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?