L'État islamique menace Toronto

L'État islamique menace Toronto

ven, 07/12/2018 – 08:15
Posté dans :
11 commentaires

Un média proche du groupe islamiste a publié une image montrant l'entrée d'une station de métro et un sapin de Noël.

Voici la ou les sources de cet article : PJ MediaVoici la source de la photo : État islamique

Un média qui soutient le groupe terroriste État islamique (EI) a récemment publié un texte accompagné d'une photographie qui cible Toronto. Sur la photographie en question, on peut voir un djihadiste de dos, poignard couvert de sang à la main et immobilisé devant un sapin de Noël placé à côté de l'entrée d'une station de métro. L'image semble avoir été modifiée pour ajouter le djihadiste dans le décor.

« Ô cochons [arborant la] croix, nous colorerons votre Noël avec votre sang. Alors [portons un toast] et les cadeaux de vos enfants seront les pièces de vos cadavres si Allah le veut », est-il écrit dans le texte plutôt échevelé.

Il y a quelques jours, le même média avait publié une autre image qui montrait Washington en flammes et un djihadiste brandissant un fusil. Cette fois, le texte s'adressait au président américain. « Ô Trump le fou, vous n'êtes bon qu'à tweeter ! Regardez ce qui est arrivé à votre armée et attendez-vous à plus ! », était-il écrit.

Rappelons que le groupe islamiste avait revendiqué la responsabilité de l'attaque du 22 juillet sur l'avenue Danforth, à Toronto, qui avait fait deux morts et 13 blessés. Les autorités avaient toutefois fait savoir qu'elles n'avaient trouvé aucune preuve de son implication.

En août, le chef même de l'État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, avait exhorté ses partisans à attaquer le Canada et l'Europe. Dans un discours de 55 minutes publié par les organes de propagande de l'EI, il avait invité les fidèles à perpétrer des attentats à la bombe, des attaques au couteau ou au camion-bélier.

L'EI a menacé le Canada pour la première fois en septembre 2014, dans un communiqué émis par son porte-parole Abou Mohammed al-Adnani. Or, le mois suivant, l'adjudant Patrice Vincent était happé mortellement à Saint-Jean-sur-Richelieu par un véhicule conduit par Martin Couture-Rouleau, un homme converti à l'islam, tandis que le caporal Nathan Cirillo était tué dans une fusillade sur la colline du Parlement à Ottawa.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?