« Fake News » : La Presse s'en prend lâchement à Ensaf Haidar

« Fake News » : La Presse s'en prend lâchement à Ensaf Haidar

lun, 25/02/2019 – 13:15
Posté dans :
8 commentaires

Un article de ce journal sur l'épouse de Raif Badawi a été vilipendé par de nombreuses personnalités sur Twitter.

Voici la ou les sources de cet article : La Presse, Jihad Watch, Wikipedia,Twitter #1#2 et #3 / Voici la source de la photo : European Conservatives and Reformists Group, FlickrCC BY 2.0

Dans son édition de lundi, le journal La Presse, sous la plume de Marc Thibodeau, s'est attaqué à la réputation d'Ensaf Haidar, l'épouse du prisonnier politique Raif Badawi, l'accusant d'être liée à un « extrémiste ».

C'est que la Sherbrookoise d'origine saoudienne a rencontré il y a quelque temps Robert Spencer, l'homme derrière le blogue Jihad Watch. La rencontre a eu lieu à Washington en marge d'une série de réunions qui abordaient le dossier de Raif Badawi, emprisonné en Arabie saoudite depuis 2012.

En gros, l'ex-journal des Desmarais, qui survit maintenant grâce au concours des contribuables, se base sur des accusations de deux organismes pour crucifier Robert Spencer.

Le premier, le Southern Poverty Law Center (SPLC), a été impliqué dans plusieurs controverses, le plus souvent pour avoir faussement qualifié d'extrémistes des personnalités et des organismes américains. Le second est le Council on American-Islamic Relations (CAIR), la plus importante organisation de défense des droits et libertés des musulmans aux États-Unis. Sa mission est « d'améliorer la compréhension de l'islam, de protéger les droits civils, de promouvoir la justice et de renforcer le pouvoir des musulmans américains ».

CAIR a pourtant été accusée à plusieurs reprises d'avoir financé le groupe terroriste Hamas, ce pour quoi le FBI, en 2009, a mis un terme à ses relations avec elle.

Le blogue Jihad Watch, de Robert Spencer, est une précieuse source d'information pour quiconque souhaite mieux comprendre le phénomène de l'islam radical en Occident. En date du 25 février, ses principaux titres à la une traitent entre autres du retour des djihadistes en Europe et en Amérique du Nord, ou encore d'un migrant musulman qui a kidnappé un journaliste dans le but d'obtenir une rançon, un événement qui s'est produit non pas en Syrie, mais à Minneapolis, aux États-Unis.

Que des nouvelles qui touche l'islam, donc, mais rien qui ne porte à croire que le blogue cherche à discréditer de façon gratuite la communauté musulmane.

Sur Twitter, plusieurs n'ont pas mâché leurs mots pour blâmer La Presse. C'est le cas entre autres du journaliste anglo-canadien Tarek Fatah, qui parle d'un « triste jour pour le journalisme québécois » et d'une « attaque injuste ». Un autre journaliste, Steve Fortin, de Québecor, a lui aussi condamné le journal libéral : « La Presse s'en prend à [Ensaf Haidar] et tente de salir sa réputation. C'est odieux », a-t-il écrit.

Quant à Mme Haidar, elle avait ce message à livrer à La Presse : « Si un extrémiste islamique dit que je suis un islamophobe, c'est normal, mais quand une revue de presse le dit, c'est très dangereux ! Je vais revoir ma relation avec [La Presse] et je remercie [tous] les Québécois qui me soutiennent ! », a-t-elle lancé sur Twitter.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?