Recréer des liens : l'exemple du mouvement des Gilets jaunes

Recréer des liens : l'exemple du mouvement des Gilets jaunes

mar, 05/03/2019 – 10:00
Posté dans :
1 commentaire

Face aux abus des classes dominantes, le mouvement des Gilets jaunes remet l'entraide au goût du jour.

Voici la ou les sources de cet article : YouTube #1 et #2, La Croix, Nous voulons vivre !, Journal de Montréal / Voici la source de la photo : CC0

Plusieurs reportages mis en ligne par les simples citoyens attestent du fait que toutes les classes sociales finissent par descendre dans la rue afin de témoigner du malaise actuel. En fait, même les « gens du voyage » ou gitans se sont joints au cortège de la manifestation de samedi dernier. Ces derniers en ont marre d'être traités comme des parias et considèrent qu'ils font partie de la culture française au même titre que l'ensemble des protestataires qui envahissent les métropoles de France.

Et, conscient de la colère légitime du « petit peuple » – ceux qui font tourner l'économie réelle – tout un lot de « marginaux » se joint désormais à ce mouvement afin d'apporter de l'eau au moulin.

Les Gilets jaunes ne sont pas racistes

Les médias dominants se sont mis un doigt dans l'œil en qualifiant la révolte des Gilets jaunes de mouvement réactionnaire, raciste et xénophobe. Plus le temps passe, et plus le mouvement fait tache d'huile en contaminant pratiquement tous les racoins de la société française.

Des immigrants de fraîche date, ou naturalisés depuis quelques générations, ont fini par rejoindre les cortèges du samedi afin de témoigner de leur solidarité envers les Français dits de souche. Le mouvement ne concerne pas que les catholiques puisque des musulmans, des juifs et d'autres croyants ont, eux aussi, succombé à cette tentation du samedi afin de venir tendre la main à leurs concitoyens souffrants.

La révolte des petits contre l'oligarchie

Tout le monde se sent pris à la gorge par l'état actuel de la gestion des affaires de la cité. La société est malade et les symptômes de cette pandémie éclatent comme autant d'ulcères purulents.

Un manifestant déguisé en Christ, filmé par le média citoyen nousvoulonsvivre.com, témoigne du fait que « personne ne s'occupe des SDF (sans domicile fixe); mais moi je leur donne à manger », poursuit-il en insistant sur le fait que beaucoup de Gilets jaunes profitent des attroupements pour donner généreusement aux sans-abri qui se trouvent sur leur parcours. Et, de conclure que « c'est toujours les gens qui n'ont rien qui font [qui aident leur prochain], ce n'est pas ceux qui ont beaucoup » !

Une prise de conscience généralisée

Tout est dit : la classe dominante, les oligarques qui disposent des moyens de production et de taxation, ne bougera jamais le petit doigt afin de soulager le peuple de sa misère quotidienne. Bien au contraire !

Un Gilet jaune d'origine martiniquaise confiait, toujours au même média citoyen, que pour lui « il y a une prise de conscience qu'il y a des profondeurs importantes, puisqu'il y a l'État et il y a l'État profond; [de la même manière] il y a les Gilets jaunes et il y a les Gilets jaunes profonds, alors que moi j'appartiendrais plutôt aux Gilets jaunes profonds … c'est-à-dire ceux qui ont largement dépassé la guerre des partis ».

Par-delà la politique politicienne

Ce Gilet jaune semble avoir saisi que la démocratie représentative est sans issue et que, par-delà certaines revendications de type « référendum d'initiative populaire », le commun des mortels réclame une démocratie participative. Les gens en ont assez d'être les spectateurs passifs du « grand cirque ordinaire » de la politique politicienne.

La philosophe Nathalie Sartou-Lajus, interviewée par le magazine catholique La Croix, estime que « le mouvement [des Gilets jaunes] manifeste que les gens ne sont pas résignés. Leur mobilisation, qui part de l'expérience d'une vulnérabilité commune, produit du lien social ».

Et, manifestement, le mouvement a fait tache d'huile dans l'Ouest canadien avec son lot de protestataires qui dénoncent le centralisme abusif du régime politique d'Ottawa. Les Québécois finiront-ils par se réveiller, eux aussi, dans un contexte où la lutte d'émancipation du commun des mortels ne se déroule plus en vase clos ? La cause des Gilets jaunes est universelle puisqu'elle remet en question la dictature des élites mondialistes.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?