Éthique : des ministres libéraux auraient imité Bill Morneau

Éthique : des ministres libéraux auraient imité Bill Morneau

mar, 10/31/2017 – 06:30
Posté dans :
0 commentaire

Selon la commissaire à l'éthique, d'autres ministres du cabinet Trudeau n'auraient pas placé leurs avoirs dans des fiducies.

Sources : The Globe and Mail et La Presse / Photo : Fred Chartrand, Archives PC

D'autres ministres du cabinet Trudeau auraient utilisé la même échappatoire que le ministre des Finances, Bill Morneau, afin de ne pas placer leurs actifs dans une fiducie sans droit de regard. C'est ce qu'a affirmé la commissaire à l'éthique, Mary Dawson.

Au moins cinq ministres seraient dans cette situation, mais le premier ministre Justin Trudeau, questionné à ce sujet par l'opposition, aurait refusé de divulguer leurs noms. Tous ont profité d'une faille dans la loi sur les conflits d'intérêts afin de ne pas avoir à placer leurs actifs dans une fiducie sans droit de regard. « Tous les députés en cette Chambre travaillent avec la commissaire [aux conflits d'intérêts et à l'éthique] pour s'assurer de suivre les règles et de répondre aux attentes de haut niveau des Canadiens, en ce qui a trait à nos fortunes personnelles, à nos acquis et à nos biens », s'est-il contenté de dire.

Déjà, en 2013, la commissaire avait sonné l’alarme au sujet de cette faille dans la loi, mais rien n’a été fait depuis pour régler la situation.

Rappelons que Bill Morneau a été président de Morneau Shepell jusqu'à son élection en octobre 2015, mais qu'il détient encore dans cette entreprise un million d'actions d'une valeur de 21 millions de dollars. Il a accepté de les vendre et de mettre ses autres actifs dans une fiducie sans droit de regard.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.