Le gouvernement Couillard en Outaouais pour parler d'immigration

Le gouvernement Couillard en Outaouais pour parler d'immigration

sam, 11/11/2017 – 17:03
Posté dans :
0 commentaire

Comme dans les autres régions, le gouvernement a insisté sur l'importance de l'immigration économique pour le Québec.

Source : Cabinet du MIDI / Photo : PC

Samedi, le ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI), David Heurtel, a poursuivi en Outaouais sa tournée gouvernementale visant à trouver des solutions concrètes et durables pour améliorer l'accès à l'emploi des personnes immigrantes et d'origine immigrante. M. Heurtel était cette fois accompagné de la députée de Gatineau et ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, du député de Pontiac et ministre des Transports, André Fortin, et de la députée de Hull, Maryse Gaudreault. Ils ont rencontré plusieurs représentants d'entreprises ainsi que d'organismes à vocation communautaire et socioéconomique afin de discuter des besoins de main-d'oeuvre.

Comme ce fut le cas dans les autres régions, le gouvernement Couillard a martelé son message sur l'immigration économique. Ainsi, M. Fortin a déclaré : « Nous sommes très fiers des efforts qui se font dans la région pour accueillir et intégrer les personnes immigrantes. [...] C'est la seule voie pour que nous puissions toutes et tous mettre l'épaule à la roue et faire tourner l'économie et notre collectivité. »

Notons que dans l'ensemble du Québec, le taux de chômage se situe à 6,1 % et le taux d'assistance sociale également à 6,1 %. La tournée régionale de M. Heurtel donnera lieu en décembre à un forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination.

Un forum contre la discrimination en manque de crédibilité

Quand, le 19 octobre, le gouvernement Couillard a annoncé l'annulation de la consultation sur la discrimination systémique et le racisme pour instaurer, à la place, un forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination, il sous-entendait avoir pris note de l'indignation d'une majorité de Québécois qui se sentaient diabolisés à outrance. Or, rien n'a réellement changé.

Ainsi, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a révélé le 7 novembre que les groupes chargés de mener des consultations locales doivent « continuer à se fier sur [sic] les documents déjà produits par la Commission des droits de la personne ». Il faut savoir que dans ces documents, on stipule notamment que « le racisme est érigé en système au Québec » et que « le racisme et les formes de discrimination sont "inscrites dans des pratiques, des processus décisionnels ou encore dans des lois et des règlements" ».

Comme si ce n'était pas suffisant, le gouvernement permet toujours à trois organismes musulmans douteux de mener des consultations locales. Parmi ces trois organismes, on en compte deux liés aux islamistes : le Forum Musulman Canadien, qui a des liens présumés avec les Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme islamique ; et la Fédération des Canadiens musulmans, qui défend le port du niqab chez la femme et qui traite ses opposants d'« islamophobes ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.