La CAQ dénonce la Formation préparatoire au travail (FPT)

La CAQ dénonce la Formation préparatoire au travail (FPT)

mar, 11/14/2017 – 17:30
Posté dans :
0 commentaire

Elle reproche au programme FPT d'être imposé aux élèves, de sorte qu'il est devenu une « voie de garage ».

Source : CAQPhoto : CAQ

La Coalition Avenir Québec (CAQ) a dénoncé la Formation préparatoire au travail (FPT) qui, si elle peut être utile, est souvent imposée aux jeunes « contre leur volonté ou celles de leurs parents », a-t-elle dit. Selon le porte-parole de la CAQ en matière d'éducation, Jean-François Roberge, le résultat est que la FPT est « devenue la voie de garage du réseau de l'éducation » et que les jeunes de 15 à 18 ans qui y sont placés « y voient un obstacle à leur avenir académique et professionnel. »

En conséquence, M. Roberge a invité le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, à « rappeler à l’ordre les commissions scolaires en émettant immédiatement une directive stipulant clairement qu’un jeune qui ne souhaite pas suivre une FPT ne devrait pas être contraint de le faire. » Les conséquences sont importantes, a-t-il clamé, car « une fois le programme entamé, il n’y a aucun retour possible vers le parcours régulier. De plus, un certificat en FPT n’a que très peu de valeur sur le marché du travail. »

« Il est temps de mettre fin à cette dérive du réseau de l’éducation et de faire respecter la Loi sur l’instruction publique, qui prévoit pourtant le libre choix aux étudiants », a conclu la CAQ.

La Formation préparatoire au travail est un programme de trois ans qui permet aux élèves de poursuivre leurs apprentissages en formation générale tout en développant des compétences professionnelles par l'entremise de stages en milieu de travail.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.