Multiculturalisme : le gouvernement dépensera 1,16 million

Multiculturalisme : le gouvernement dépensera 1,16 million

jeu, 16/11/2017 – 20:14
Posté dans :
0 commentaire

Cet argent servira à financer quatre projets, dont un « balado sur la migration, l'identité et le sentiment d'appartenance ».

Source : NewsWire / Photo : Eva Blue, FlickrCC BY 2.0

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a annoncé jeudi que le gouvernement Trudeau va dépenser 1,16 million de dollars des contribuables afin de financer quatre projets pour faire la promotion du multiculturalisme et pour lutter contre la discrimination.

Ainsi, les gouverneurs de l'Université de l'Alberta recevront 390 235 dollars pour « [c]ontrer l'homo-trans/phobie parmi les immigrants francophones des minorités visibles ».

Le John Humphrey Centre for Peace and Human Rights recevra 252 735 dollars pour réunir des gens de « communautés composées de nouveaux arrivants, d'immigrants, de personnes à faible revenu, d'Autochtones, de personnes handicapées et de Canadiens de souche » et leur permettre de « perfectionner leurs compétences et de faire progresser la réconciliation, la diversité, les droits de la personne et la lutte contre le racisme ».

L'Edmonton Centre for Race and Culture recevra 128 982 dollars afin de réaliser un « balado sur la migration, l'identité et le sentiment d'appartenance ».

Finalement, l'Alliance Jeunesse-Famille de l'Alberta Society recevra 392 325 dollars pour créer des « ateliers sur le dialogue interculturel et la résolution de conflit, en plus de les renseigner sur les causes du racisme et les mesures à prendre pour contrer une telle attitude. »

Mme Joly s'est dite « fière » de ces projets. « C'est en essayant de mieux nous comprendre et de resserrer les liens qui nous unissent que nous demeurerons prospères », a-t-elle plaidé pour justifier de telles dépenses.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.