Un rapport confirme que la corruption est généralisée au Québec

Un rapport confirme que la corruption est généralisée au Québec

lun, 27/11/2017 – 13:30
Posté dans :
2 commentaires

Les conclusions du rapport Duchesneau sont sans appel : des politiciens sans scrupules s’en sont mis plein les poches.

Source : Le Journal de Montréal / Photo : Simon Villeneuve, Wikimedia, CC BY-SA 3.0

Le Journal de Montréal a mis la main sur le rapport de Jacques Duchesneau, ancien chef de la police de Montréal, rédigé en 2012 pour la Commission Charbonneau. Un rapport qui devait rester secret pendant 100 ans. Or, à la lumière de ce qu'on y lit, on comprend pourquoi les politiciens tenaient à le verrouiller à double tour.

Voici les grandes lignes de ce rapport, qui s'appuie sur 13 sources dont l'identité n'a pas été dévoilée.

Au provincial

  • « 70 % de l’argent consacré au financement des partis politiques au provincial ne serait pas des dons enregistrés sur les listes du DGE. Il découlerait de pots-de-vin et de “commandes d’en haut”, c’est-à-dire de demandes des organisateurs de partis. Pas de pots-de-vin, pas de contrats. »
  • « 65 % des pots-de-vin “commandés” iraient engraisser les poches de hauts politiciens au provincial et de personnes au courant des stratagèmes de corruption, et 35 % seraient versés dans les caisses des partis. »

Au municipal

  • « 100 % des contrats touchant des infrastructures coûteraient plus cher, notamment en extra, pour permettre aux firmes d’ingénierie et aux entreprises de construction d’éponger les pots-de-vin versés. »
  • « 90 % de l’argent recueilli par le parti Union Montréal [de l'ancien] maire Gérald Tremblay proviendrait de dons sympathiques et illégaux versés, par tradition forcée, par les firmes de génie-conseil. »
  • « 80 % des municipalités du Québec qui tiennent des élections auraient vécu des expériences de financement clés en main. »
  • « 50 % (au moins) des municipalités demanderaient aux gens du génie-conseil et de la construction de verser une quote-part sur les contrats accordés. »

Le rapport dresse d'autres constats accablants. On y apprend que des cadres d’une grande firme de génie se seraient tous payés des maisons privées grâce à de fausses factures payées par les contribuables pour l’agrandissement d’un hôpital, et que des membres de la famille de l'ancien collecteur de fonds du Parti libéral, Franco Fava, « ont obtenu pour quelque 780 millions $ de contrats d’Hydro-Québec depuis huit ans. »

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Il est déplorable que le rapport se base sur des sources non identifiées!
Ce qui le rend moins credible hélas!
Toutefois, le rapport devrait être rendu public et des enquetes devraient suivre.

il y a vraiment des gens qui aiment mieux garder leurs têtes ,bien enfoncé dans le cul ,pour pouvoir continuer a voter sans remord,sans honte ,pour le partie le plus corrompu de l histoire canadienne.surtout que se ou ses partis ont 150 ans et donc ils ont été au pouvoir plus souvent que tout les autres parties réunis..

tu demande une enquête? s est exactement ce qu ils ont fais mais avec le résultat ,ils préfèrent cacher le rapport pour 100 ans ..

pratiquement plus que les informations sur la mort de robert Kennedy..

si plus de gens dans la population normal ,connaissaient l existence de ce rapport ,ils y penseraient peut être a deux fois avant de voter pour leurs couleur préféré ou pour un dangereux psychopathe qui déteste les québécois autant que hitler détestait les juifs.

exactement le genre de kenny graham , qui envahis tout les forums de discussion pour propager leurs propagandes ridicules et répugnante.

tu devrais avoir honte d avoir le nez brun a ce point...