La CAQ veut lutter contre l'intimidation scolaire

La CAQ veut lutter contre l'intimidation scolaire

mar, 12/05/2017 – 15:40
Posté dans :
0 commentaire

Elle propose d'instaurer le poste de Protecteur de l'élève national, qui serait indépendant des commissions scolaires.

Source : CAQPhoto : Counselling, CC0

Dans le but de contrer l'intimidation à l'école, la Coalition Avenir Québec (CAQ) propose d'instaurer le poste de Protecteur de l'élève national, qui serait doté de bureaux régionaux accessibles et indépendants des commissions scolaires. Le porte-parole de la CAQ en matière d’éducation, Jean-François Roberge, a fait cette annonce mardi en compagnie de trois mères de famille dont les enfants ont été victimes d'intimidation.

M. Roberge a déploré que le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, n'ait toujours pas retenu sa proposition qu'il lui avait soumise il y a un an : « Nous avons fait une proposition concrète au ministre Sébastien Proulx : remplacer les différents postes de Protecteur de l’élève dans les commissions scolaires par un Protecteur de l’élève national, accessible et indépendant. Un an plus tard, le gouvernement libéral n’a toujours pas donné suite à cette demande », a-t-il déclaré en point de presse.

Pour la CAQ, il est temps « que les Protecteurs de l’élève et le ministère de l’Éducation cessent de défendre le système et protègent enfin nos enfants victimes d’intimidation, qu’ils soient de l’école publique ou privée ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.