Un million d'emplois pour un million d'immigrants

Un million d'emplois pour un million d'immigrants

mer, 12/06/2017 – 07:35
Posté dans :
1 commentaire

Philippe Couillard veut combler un million d'emplois d'ici 2024, grâce surtout à l'immigration.

Sources : La Presse, Radio-Canada #1, #2, Le Journal de Montréal, CBC News, Le Devoir et Gouvernement du QuébecPhoto : Asclepias, Wikipedia, CC BY-SA 3.0 (Image modifiée)

1 372 200 emplois seront à pourvoir dans la province d'ici 2024, et le premier ministre Couillard entend bien le faire grâce à l'immigration. Il a d'ailleurs répété ce message mardi lors de l'ouverture du Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination qui se tenait à Québec.

Pour le premier ministre, l'enjeu est même plus important que la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) : « Si on n'agit pas de façon plus vigoureuse pour corriger [le manque de main-d’oeuvre], les conséquences pour notre économie, pour nos emplois, seront négatives », a-t-il déclaré lors de son discours à l'ouverture du forum.

Plusieurs mesures sont envisagées pour attirer les immigrants en région, là où la pénurie de main-d'oeuvre se fait le plus sentir : aide financière aux entreprises, grille de sélection revue qui « récompensera » les immigrants voulant s'établir en région, meilleur soutien aux groupes communautaires, nouveau programme pour entrepreneurs-immigrants ; le budget alloué à ces mesures sera de 15 millions.

Un forum en manque de crédibilité

Le Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination a réuni environ 200 intervenants du milieu syndical, du monde municipal, des chambres de commerce, du patronat et du réseau de l'éducation. Il remplaçait la consultation sur la discrimination systémique et le racisme, que le gouvernement Couillard avait abolie à la suite de nombreuses critiques.

Pour les besoins de ce forum, le gouvernement avait permis à trois organismes musulmans douteux de mener des consultations locales. Parmi ces trois organismes, on en compte deux liés aux islamistes : le Forum Musulman Canadien, qui a des liens présumés avec les Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme islamique, et la Fédération des Canadiens musulmans, qui défend le port du niqab chez la femme et qui traite ses opposants d'« islamophobes ».

Un autre organisme, le Conseil canadien des femmes musulmanes, était aussi représenté mardi au forum et il a demandé au gouvernement que des mesures soient prises pour « éduquer » les Québécois à la réalité des femmes musulmanes voilées qui se sentent « ostracisées » et « rejetées ».

Pour sa part, Gabriel Bazin, vice-président de la Ligue des Noirs du Québec, a demandé à ce que le gouvernement « demande pardon pour tout le racisme ». Il a ajouté que l'intégration des immigrants se ferait mieux si la « discrimination raciale », c'était « tolérance zéro ».

Commentaires

Il ne manque que 6 ans afin de remplir sa promesse sur l'emploi des immigrants. Reste à savoir dans lesquels secteurs ceux-ci voudront bien combler l'emploi et si leurs compétences répondront chacun à leur titre d'emploi. Où c'est très criant maintenant c'est comme dans l'alimentation, la construction, la fabrication de divers matériaux, des camionneurs, des livreurs, cordonniers etc. Les corps de métiers manquent de gens bien formés. Au Québec, les immigrants pensent uniquement à une formation universitaire mais ce n'est pas seulement ceux-là qui forment une société. Ce sont surtout ceux qui font tourner l'économie: les travailleurs acharnés avec des métiers diversifiés. Pour cela, il faudra que chacun mettre la main à la pâte et oublie ses dissensions surtout en ce qui regarde le côté religieux et politique sinon ce sera impossible d'imaginer" le vivre ensemble."

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.