L'ONU veut plus d'influence sur les écoles québécoises

L'ONU veut plus d'influence sur les écoles québécoises

mer, 10/01/2018 – 19:30
Posté dans :
0 commentaire

Le Secrétariat du Réseau des Écoles associées de l'UNESCO du Québec veut plus d'écoles dans son réseau.

Sources : NewsWire et Programme 2030Photo : edgarwinkler, CC0

Mercredi, le Secrétariat du Réseau des Écoles associées de l'UNESCO du Québec a lancé un appel de candidatures aux écoles publiques québécoises qui souhaitent rejoindre son réseau. L'UNESCO est une institution spécialisée de l'Organisation des Nations Unies (ONU), et les Écoles associées visent à promouvoir des idéaux devant éventuellement mener à une forme de « citoyenneté mondiale ».

Ce n'est pas une coïncidence que l'ONU s'intéresse particulièrement aux jeunes. En septembre dernier, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, affirmait que ceux-ci étaient essentiels pour l'atteinte des objectifs de développement durable (ODD) du Programme 2030. M. Thomson avait alors déclaré : « J'ai écrit à tous les dirigeants de gouvernements et demandé à ce que les ODD soient enseignés dans toutes les écoles du monde. J'ai aussi écrit aux dirigeants de 4 000 universités et demandé la même chose. »

Le Réseau des Écoles associées de l'UNESCO du Québec compte aujourd'hui 25 écoles, publiques et privées. À l'échelle mondiale, le Réseau des Écoles associées de l'UNESCO comporte « 9 900 institutions éducatives réparties au sein des 180 États membres de l'UNESCO. » Les écoles québécoises publiques intéressées par l'appel du Secrétariat ont jusqu'au 27 février 2018 pour soumettre leur candidature.

Rappelons que le Programme 2030 a été adopté le 25 septembre 2015 par les 193 États membres des Nations Unies. Il s'agit d'un plan utopique dans lequel on aspire à créer une forme de « citoyenneté mondiale » et où le droit international y prend une place importante au détriment des souverainetés nationales.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.