Justin Trudeau continue d'éviter les questions sur Joshua Boyle

Justin Trudeau continue d'éviter les questions sur Joshua Boyle

sam, 13/01/2018 – 19:00
Posté dans :
0 commentaire

En entrevue, il a prétendu avoir reçu le feu vert des agences de renseignement pour sa rencontre avec Boyle.

Source : Global News / Photo : Twitter

Dans une entrevue au réseau Global, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dû répondre à une question d'une journaliste sur sa rencontre avec Joshua Boyle en décembre dernier. La question était claire et limpide : était-il au courant, au moment de cette rencontre, que Boyle faisait l'objet d'une enquête ? « Je peux vous dire que nous avons reçu toutes les assurances de tous nos agents et nos agences de renseignement que la réunion pouvait se dérouler », a répondu M. Trudeau. « Plus que cela, vous devrez parler aux officiels impliqués », a-t-il ajouté.

En outre, la journaliste lui a demandé s'il avait aussi rencontré Boyle en 2006, comme ce dernier l'avait clamé sur Twitter. M. Trudeau a dit n'avoir « aucun souvenir » de cela.

Rappelons que Joshua Boyle et sa femme avaient été tenus en otage pendant cinq ans en Afghanistan par le réseau Haqqani, lié aux talibans. Le couple, avec ses trois enfants nés en captivité, avait été secouru en octobre par des commandos pakistanais. Boyle fait maintenant face à quinze chefs d'accusation, dont huit pour voie de fait, deux pour agression sexuelle, deux autres pour séquestration, une pour menace de mort, une pour fausse déclaration et une dernière pour avoir forcé quelqu'un à prendre du Trazodone, un antidépresseur qui peut avoir un effet sédatif. Ces faits se seraient produits à Ottawa entre le 14 octobre, soit une journée seulement après le retour de Boyle au Canada, et le 30 décembre.

M. Trudeau a essuyé de nombreuses critiques au sujet de cette rencontre qu'il a eue avec Boyle et sa famille. Pour certains, le passé seul de Boyle aurait dû dissuader le premier ministre de le rencontrer. Rappelons que l'ex-otage avait autrefois manifesté beaucoup d'intérêt pour la famille d'Omar Khadr, l'ex-terroriste qui a reçu 10,5 millions d'Ottawa à titre de compensation pour la manière dont il avait été traité par le Canada. Boyle avait marié la soeur de Khadr, Zaynab, une femme qui avait avoué publiquement soutenir Al-Qaida et les talibans. Lors d'un précédent mariage de Zaynab Khadr, Oussama ben Laden lui-même était présent à la cérémonie.

La relation entre Zaynab Khadr et Joshua Boyle n'a cependant duré qu'à peine un an. Boyle, entre-temps, s'était converti à l'islam. C'est à ce moment qu'il avait commencé à planifier un voyage en Afghanistan. Boyle avait amené sa femme en voyage dans ce pays alors même qu'elle était enceinte. 

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.