« On est antimondialiste », dit le groupe La Meute

« On est antimondialiste », dit le groupe La Meute

mar, 30/01/2018 – 20:00
Posté dans :
0 commentaire

Le groupe La Meute juge normal d'être la cible de Justin Trudeau, car il milite contre ses politiques libérales.

Sources : Radio-Canada, Facebook et BLVD / Photo : La Meute

Le groupe La Meute n'a pas aimé le discours qu'a prononcé Justin Trudeau lundi lors de la journée de commémoration des attentats de la mosquée de Québec. En effet, le premier ministre a fait allusion au groupe identitaire dont il a qualifié les membres de « nonos » : « C'est facile de condamner le racisme, l'intolérance et les discriminations contre la communauté musulmane. On sait c'est qui. C'est les racistes, c'est l'autre, c'est les nonos qui se promènent avec une patte de chien sur le t-shirt », a-t-il déclaré.

Mais La Meute n'a pas pris de temps à riposter sur sa page Facebook par la voix de son porte-parole Sylvain Brouillette : « Un nono, ce n'est pas quelqu'un qui s'affirme pour défendre ses valeurs, un nono, c'est quelqu'un qui accueille en héros dans son bureau un criminel comme Joshua Boyle », a-t-il écrit. Joshua Boyle est cet ex-otage qui avait été retenu en Afghanistan avec sa femme pendant cinq ans et qui fait face à 19 chefs d'accusation. Or, en décembre dernier, le premier ministre avait invité Boyle et sa famille à une rencontre dans son bureau sur la Colline parlementaire.

Toujours sur la page Facebook du groupe, M. Brouillette en a ajouté quelques couches : « Un nono, c'est quelqu'un qui pense que ceux qui critiquent une idéologie sont des racistes et des xénophobes alors que la critique des idées est un droit fondamental dans une société démocratique ». Ou encore : « Un nono, c'est quelqu'un qui voit une patte de chien au lieu de voir l'emblème du Québec surmonté de ses valeurs de démocratie, de laïcité, de liberté et d'égalité ».

En entrevue à l'émission de Nathalie Normandeau à la station radiophonique BLVD, M. Brouillette a jugé qu'il était normal que M. Trudeau s'en prenne à La Meute. « On milite activement contre le multiculturalisme à la Trudeau. […] On est antimondialiste. Toutes les politiques libérales, on milite contre. […] Moi si j'étais à sa place, probablement que je ferais pareil », a-t-il expliqué.

Au sujet de l'amalgame que M. Trudeau a fait entre La Meute et la tragédie à la grande mosquée de Québec, M. Brouillette a mentionné que le groupe avait offert ses condoléances aux gens de la mosquée l'an dernier. Il a aussi profité de l'entrevue pour annoncer que La Meute doit publier son manifeste la semaine prochaine et qu'elle invitera les médias à en prendre connaissance.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.