Ottawa refuse d'en dire davantage sur son entente avec Netflix

Ottawa refuse d'en dire davantage sur son entente avec Netflix

mer, 31/01/2018 – 09:40
Posté dans :
1 commentaire

Un professeur de journalisme dénonce un « exemple d'obscurantisme » du gouvernement canadien.

Sources : La Presse et Le Journal de MontréalPhoto : Eva Blue, Flickr, CC BY 2.0

En vertu de la Loi sur l'accès à l'information, le professeur de journalisme à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Jean-Hugues Roy, a voulu obtenir le contenu de l'entente entre Netflix et le gouvernement fédéral, incluant tous les courriels que se sont échangés les deux partis. Il a reçu 733 pages de courriels de Patrimoine Canada, mais 90 % du contenu était caviardé.

« Cette proportion de ce qui a été caché est encore un autre exemple d'obscurantisme, de manque de transparence du gouvernement », a déclaré M. Roy.

Selon le porte-parole de la ministre du Patrimoine Mélanie Joly, Simon Ross, « les renseignements dans l'entente sont à protéger en vertu de la Loi sur Investissement Canada. » Mais M. Roy insiste : « Si cette entente est si bonne pour les Canadiens, il me semble qu'on devrait être un peu plus transparents sur ce qui a mené à sa signature ».

Le Journal de Montréal avait également sollicité Patrimoine Canada pour obtenir une copie des communications que le ministère avait entretenues avec Netflix, en vain.

Rappelons que Netflix s'est engagée à investir 500 millions au cours des cinq prochaines années pour la production d'émissions et de séries canadiennes, dont 25 millions pour le marché francophone, dans le cadre d'une entente conclue avec Ottawa qui a soulevé l'ire de la communauté artistique au Québec.

Commentaires

90 % du contenu était caviardé: Bravo pour la transparence!!
5% de contenu francophone: Québec + ou - 25% de la population. Bravo pour l'équité.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.