L'ONU veut plus de jeunes dans son giron

L'ONU veut plus de jeunes dans son giron

mer, 31/01/2018 – 11:40
Posté dans :
1 commentaire

L'organisation juge l'implication des jeunes essentielle à la réalisation de ses idéaux de mondialisation.

Sources : ONU et Programme 2030Photo : IIP Photo Archive, Flickr, CC BY 2.0

Le 30 janvier 2018, à l'ouverture du Forum de la jeunesse au siège de l'ONU à New York, de hauts responsables de l'organisation mondiale ont déclaré « qu'il fallait donner aux jeunes les moyens de devenir des agents du changement. » À cet égard, le président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Miroslav Lajcak, a déploré que le « système international » n'ait « laissé aucune place aux jeunes » jusqu'à présent.

M. Lajcak a ajouté que les jeunes devaient « devenir des partenaires incontournables pour rendre nos villes et établissements humains plus inclusifs, sûrs et viables ». Or, pour ce faire, « ils doivent être entendus et associés aux processus de prise de décision à tous les niveaux. » Aucune mesure n'a cependant été annoncée. Une des coordinatrices des jeunes auprès de ce Forum a demandé « de faire tomber les cloisons entre tranches d'âge ».

En septembre dernier, l'ancien président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, avait déclaré : « Nous devons faire un meilleur travail de partenariat. Le système de l'ONU a un rôle important à jouer, pas juste en matière d'implantation dans les pays, mais nous avons notre armée de gens sur le terrain et dans presque tous les pays du monde ». M. Lajcak a repris ce message à son compte lors du Forum de la jeunesse.

Ce discours sur les jeunes n'est pas nouveau, car l'ONU considère la jeunesse essentielle à la réalisation de ses idéaux de mondialisation. Il y a quelques semaines, le Secrétariat du Réseau des Écoles associées de l'UNESCO du Québec lançait justement un appel de candidatures aux écoles publiques québécoises qui souhaitaient rejoindre son réseau.

L'objectif, à terme, est de permettre une forme de « citoyenneté mondiale ». D'ailleurs, le Programme 2030, adopté le 25 septembre 2015 par les 193 États membres des Nations Unies, prévoit une préséance du droit international au détriment des souverainetés nationales.

Commentaires

L'ONU veut des jeunes pour continuer l'oeuvre de la " Mondialisation ". On a juste à voir les résultats à date et c'est pas un chef-d'oeuvre. Les pays ne s'entendent même pas sur les gaz à effets de serre, le partage des richesses, les P.F. , l'immigration massive et illégale, le retour des terrorismes au Canada, la dette qui augmente à la vitesse grand V et ce sera nos petits enfants qui en paieront les frais grâce à Trudeau qui dilapide les fonds canadiens avec ses dépenses faramineuses.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.