Le gouvernement Trudeau donne 59,5 millions à l'étranger

Le gouvernement Trudeau donne 59,5 millions à l'étranger

ven, 02/02/2018 – 12:40
Posté dans :
2 commentaires

Ce montant, qui s'ajoutera à un autre 180 millions des contribuables, servira à développer l'éducation mondiale.

Sources : Gouvernement du CanadaPartenariat mondial pour l'éducation et Programme 2030 / Photo : Joshua R. M. Dewberry, U.S. Air Force, Domaine public

Ottawa va accorder une aide financière de 59,5 millions de dollars sur une période de quatre ans pour aider le Burkina Faso à améliorer son système d'éducation publique. C'est la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, qui en a fait l'annonce lors de la conférence sur le financement du Partenariat mondial pour l'éducation (PME) qui s'est tenue à Dakar, au Sénégal. Ce financement servira « à construire et à équiper quelque 20 000 nouvelles salles de classe ».

La ministre Bibeau a également profité de sa visite à la conférence pour réitérer la promesse du Canada d'octroyer 180 millions $ au PME pour la période de 2018 à 2020, un montant qui représente une forte augmentation par rapport aux périodes de 2011 à 2014 et de 2015 à 2018, où le gouvernement canadien avait dépensé 57,6 millions de dollars et 120 millions de dollars respectivement.

Le Partenariat mondial pour l'éducation cherche à mettre en application le Programme 2030 de l'ONU par le biais de l'éducation. Rappelons que ce programme a été adopté le 25 septembre 2015 par les 193 États membres des Nations Unies. Il s'agit d'un plan utopique dans lequel on aspire à créer une forme de « citoyenneté mondiale » et où le droit international y prend une place importante au détriment des souverainetés nationales.

Le Québec n'est pas en reste en ce qui concerne les tentatives de l'ONU d'enseigner ses idéaux. Le 10 janvier dernier, l'organisation lançait un appel de candidatures aux écoles publiques québécoises qui souhaitaient rejoindre son Réseau des Écoles associées de l'UNESCO. Les écoles publiques québécoises intéressées ont jusqu'au 27 février 2018 pour soumettre leur candidature.

Le Canada est parmi les dix plus importants donateurs bilatéraux au Partenariat mondial pour l'éducation.

Commentaires

« à construire et à équiper quelque 20 000 nouvelles salles de classe ».

"Charité bien ordonné commence par soi-même"

Bien sûr, on ne peut pas comparer leur misère et notre misère. Bien sûr, il faut donner mais il ne faut pas oublier que nos écoles tombent en ruines, qu'on a des problèmes de pauvreté, de chômage, de santé mentale, d'hôpitaux qui débordent, des vieillards mal soutenus, des enfants maltraités et etc...
Il faut faire des choix "judicieux" .

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.