Le gouvernement doit cesser d'utiliser le mot « islamophobie »

Le gouvernement doit cesser d'utiliser le mot « islamophobie »

ven, 02/02/2018 – 13:45
Posté dans :
1 commentaire

De plus, les conservateurs veulent que le gouvernement réitère son appui à la liberté d'expression.

Sources : David Anderson, Rapport conservateur (pp. 1, 4 et 15-17) et La Presse / Photo : CC0

Au fédéral, les conservateurs ont présenté leur propre rapport au sujet des consultations sur « les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques » au Canada. Leur objectif : faire contrepoids au rapport officiel du gouvernement Trudeau.

Rappelons que dans le rapport officiel, on cède à la demande du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC), une organisation islamiste, pour que le 29 janvier soit la journée nationale de commémoration et d'action contre l'islamophobie. Le rapport est toutefois non unanime.

Or, pour les conservateurs, le terme « islamophobie » est problématique, car durant les consultations, ils en ont répertorié 26 définitions différentes. Et certaines d'entre elles étaient très restrictives : ainsi, la moindre forme de critique perçue à l'égard des musulmans pourrait être considérée comme de l'« islamophobie ». Pire encore, les conservateurs ont remarqué que des libéraux avaient « manqué de respect aux musulmans modérés qui ont témoigné. »

En conséquence, les conservateurs recommandent que « le gouvernement du Canada cesse d'utiliser le terme "islamophobie" étant donné l'incapacité à s'entendre sur une définition précise du terme » et parce que des groupes « s'en serviront pour justifier des actes de violence et de terrorisme commis en particulier contre les femmes et les filles. »

Au bout du compte, les conservateurs reprochent aux libéraux d'avoir politisé « une question à laquelle des millions de Canadiens attachent de l'importance. » Résultat : « Les décisions des dirigeants libéraux ont eu pour effet de semer la discorde et d'accroître la menace pour les Canadiens. Ajoutons qu'elles n'ont rien fait pour unir les Canadiens de toute appartenance spirituelle dans un esprit de compréhension et de coopération. »

Les conservateurs recommandent aussi que le gouvernement « réitère son soutien inconditionnel à la protection de la liberté d'expression au Canada et qu'il rejette les appels à la restriction de la liberté d'expression au pays. »

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?