Déjà des retards en vue pour les F-18 australiens

Déjà des retards en vue pour les F-18 australiens

lun, 12/02/2018 – 20:00
Posté dans :
0 commentaire

En décembre, le gouvernement Trudeau avait décidé d'acheter 18 F-18 d'occasion de l'Australie au coût de 500 millions.

Source : CBC NewsPhoto : skeeze, CC0

En décembre, le gouvernement Trudeau avait relancé un appel d'offres pour l'achat de 88 nouveaux avions de chasse après qu'il eut abandonné l'idée d'acheter les Super Hornet de Boeing. Cette décision était survenue après que le département américain du Commerce eut imposé des tarifs punitifs de 300 % aux avions de la C Series de Bombardier, à la suite de plaintes déposées par Boeing.

Les nouveaux avions de chasse devraient en principe être livrés d'ici 2025. Mais entre-temps, Ottawa a annoncé l'achat de 18 avions de chasse usagés de l'Australie, la raison étant que les CF-18 actuels de la défense canadienne auraient dû être remplacés depuis longtemps, selon le gouvernement. « Nous avons besoin de ces avions de chasse de toute urgence, ils nous aideront à combler une lacune pour un bon moment », avait déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, en décembre dernier.

Or, le réseau CBC a appris que les premiers F-18 australiens, qui devaient être livrés en janvier 2019, ne le seront pas avant l'été 2019, et peut-être même plus tard. Et ce n'est qu'en 2022 que le Canada aura reçu la totalité de la flotte. Entre autres, le gouvernement australien doit au préalable obtenir la permission de vendre ces avions puisqu'ils ont été fabriqués originellement aux États-Unis. Lesquels avions devront en plus subir des modifications afin qu'ils puissent respecter les normes canadiennes.

Le Parti conservateur avait fortement critiqué le gouvernement libéral au sujet de l'achat de ces avions de chasse. Le chef du parti, Andrew Scheer, y était même allé de quelques formules humoristiques en Chambre : « Le gouvernement de l'Australie lui-même n'arrive pas à comprendre pourquoi le Canada souhaite acheter ses vieux appareils plutôt que de suivre son exemple en faisant l'acquisition d'appareils neufs. Si le premier ministre tient tant à acquérir de vieilles guimbardes, je l'invite à venir chez moi ; j'ai une vieille minifourgonnette à lui montrer. »

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.